Bekaert: recettes en forte progression

Bert De Graeve, CEO de Bekaert

Le groupe de tréfilerie, Bekaert, a réalisé sur les neuf premiers mois de l'année un chiffre d'affaires supérieur d'un tiers à celui de l'an dernier. La zone Asie-Pacifique se taille la part du lion.

Le spécialiste des métaux tréfilés Bekaert a enregistré au cours du 3e trimestre de l'exercice 2010 un chiffre d'affaires de 866 millions d'euros, supérieur de 40% aux 619 millions de recettes réalisées un an plus tôt. Cette performance surpasse les attentes des analystes sondés par Bloomberg, qui tablaient sur un chiffre d'affaires de 808,8 millions d'euros.

Pour les neuf premiers mois de 2010, le chiffre d’affaires consolidé s'établit à 2,4 milliards d'euros et le chiffre d’affaires global - qui englobe toutes les joint ventures - à 3,3 milliards, soit une progression de respectivement 32,0% et 33,8%. Le niveau de recettes engrangées sur neuf mois atteint ainsi celui de l'ensemble de l'année 2009.

La progression est particulièrement marquée dans la zone Asie-Pacifique, où les recettes consolidées du groupe ont bondi de 49,3% à 888 millions d'euros. Les secteurs de l'automobile et des énergies renouvelables, en développement rapide, y ont joué un rôle prépondérant. Les effets saisonniers et le contrôle de la croissance économique en Chine devraient toutefois ramener les taux de croissance à des niveaux plus normaux à partir du quatrième trimestre, précise Bekaert.

Pour le dernier trimestre, le groupe de tréfilerie prévoit un chiffre d’affaires consolidé conforme à la moyenne des chiffres d’affaires trimestriels de la première moitié de 2010. Les effets saisonniers traditionnels (allègement des stocks des clients en fin d'exercice, périodes de vacances), les effets négatifs des fluctuations des devises et les mesures de contrôle de la croissance chinoise laissent par contre augurer une croissance plus modérée du chiffre d’affaires dans les mois à venir.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés