Bekaert s'envole en bourse grâce à des prévisions inattendues

Les ventes de Bekaert au 3e trimestre ont augmenté de 24% par rapport au trimestre précédent. ©Photo News

Bekaert, le spécialiste du fil d’acier, table pour 2020 sur un ebit du même tonneau que celui de 2019, ce qui est supérieur de 23% aux attentes du marché.

C’est le chef de file (fil?) sur Euronext Bruxelles ce vendredi. Bekaert grimpait de 15% en matinée, un gain qui s’ajoute à la hausse de 27% déjà engrangée depuis le mois de septembre. Mais, sur l’ensemble de l’année, l’action s'affiche encore en baisse de 6%.

Le bond de ce jour est la conséquence du bilan trimestriel dévoilé avant-bourse par le spécialiste des fils d’acier qui a constaté, au cours des derniers mois, un tournant pour la plupart de ses marchés. Son chiffre d’affaires du troisième trimestre a augmenté ainsi de 24%, à 985 millions d'euros, par rapport au trimestre précédent. Il est toutefois en baisse de 8% d’une année sur l’autre, un recul qui s’avère inférieur à ce que le consensus des analystes anticipait (-11%).

Trading update solide

"Les mesures d'amélioration structurelles mises en œuvre depuis fin 2019 et notre réponse agile au Covid-19 ont prouvé leur efficacité par rapport au renforcement de la résilience de Bekaert", explique le groupe qui entend accroître sa performance au cours du second semestre.

©Bloomberg

Pour les neuf premiers mois de l’année, les ventes encaissent malgré tout un repli de 14% en raison de "l’impact considérable" de la pandémie au premier semestre.

"Un trading update solide de la part de Bekaert, résume Stijn Demeester d’ING ("conserver"; 23 euros) mais pas totalement inattendu étant donné les récents résultats et perspectives de clients clés dans le secteur des pneus. Ils engendreront néanmoins des mises à jour significatives au niveau du consensus pour 2020-2021."

Prévisions pour 2020

Mais ce qui a surtout enthousiasmé le marché, ce sont les prévisions formulées par le tréfileur. Il prévoit, pour 2020, un ebit sous-jacent qui se situera autour de celui de 2019, soit 242 millions d’euros, un niveau supérieur de 23% aux anticipations du marché (196 millions).

"Nous considérons la guidance comme un signe clair que la restructuration et les efforts de mise à jour du portefeuille s’accélèrent."
Wim Hoste
Analyste chez KBC Securities

"Nous considérons la guidance comme un signe clair que la restructuration et les efforts de mise à jour du portefeuille s’accélèrent", souligne, pour sa part, Wim Hoste, de KBC Securities. L’analyste va majorer ses prévisions, mais a d’ores et déjà décidé de relever sa recommandation à "accumuler", contre "conserver" avant. L’objectif de cours est fixé à 28 euros (+3 euros).

De son côté, Frank Claassen, de Degroof Petercam, note que le bilan revient également en territoire sûr avec un ratio dette nette sur ebitda sous un multiple de deux.

"Alors que nous devons digérer ce trading update étonnement solide, en particulier sur les marges, nous allons réexaminer notre conseil ("conserver") et notre target (20 euros)", avance l’analyste.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés