Canal de Panama: les travaux d'élargissement achevés en 2015

Reuters ©REUTERS

L'élargissement du canal de Panama, pour lequel travaille notammentl'entreprise belge Jan De Nul, doit permettre à terme le passage de navires transportant jusqu'à 12.000 conteneurs, soit plus du double de la charge actuellement autorisée à emprunter cette voie navigable de 80 km. Les travaux ont pris du retard, mais le Panama rassure.

Les travaux d'élargissement du canal de Panama seront achevés coûte que coûte en 2015, a déclaré mercredi à Davos le ministre panaméen de l'Economie et des Finances Frank De Lima, en dépit du conflit avec le consortium GUPC qui demande une rallonge financière.

L'Autorité du canal de Panama (ACP) "a assuré fermement que le canal serait terminé au cours de l'année 2015, avec ou sans" le consortium Groupe uni pour le canal (GUPC), a déclaré à l'AFP M. De Lima qui participe au Forum économique de Davos, prévu de mercredi à samedi.

A savoir

Le consortium international chargé des gigantesques travaux d'élargissement du canal de Panama est GUPC. Celui-ci regroupe le constructeur espagnol Sacyr Vallehermoso, l'italien Impregilo, le belge Jan de Nul et le panaméen Constructora Urbana.

Dans le conflit financier qui l'oppose à l'ACP, le GUPC a annoncé mardi avoir reporté au 31 janvier son ultimatum qui était arrivé à échéance lundi. Le consortium dirigé par l'espagnol Sacyr menace de cesser ses travaux s'il n'obtient pas une rallonge financière de 1,6 milliard de dollars (environ 1,2 milliard d'euros) pour faire face aux "surcoûts" du chantier.

Le ministre panaméen de l'Economie a confirmé le report de l'ultimatum par le consortium et indiqué que l'ACP examinait "d'autres alternatives" si GUPC abandonnait les travaux, sans vouloir dire si d'autres entreprises avaient été contactées.

"Pour Panama et pour tout le monde, il est important que l'élargissement du canal se termine le plus tôt possible, pour tenir compte des investissements d'autres pays qui agrandissent leurs ports pour recevoir des bateaux plus grands", a-t-il déclaré, en référence aux travaux réalisés par les Etats-Unis dans leurs ports de la côte Est et du Golfe du Mexique.

Le surcoût des travaux est attribué par le GUPC à des problèmes géologiques imprévus sur le chantier et représente une ardoise faramineuse au regard du montant du contrat initial fixé à 3,2 milliards de dollars, pour la construction d'une troisième série d'écluses.

L'élargissement du canal de Panama doit permettre à terme le passage de navires transportant jusqu'à 12.000 conteneurs, soit plus du triple de la charge actuellement autorisée à emprunter cette voie navigable de 80 kilomètres

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés