Confusion sur le chantier du canal de Panama

AFP ©AFP

Les négociations sur les surcoûts du chantier d'élargissement du canal de Panama ont été rompues, faute d'accord, selon Sacyr, qui dirige le consortium international chargé des travaux. L'entreprise belge Jan De Nul fait partie de ce consortium.

Les négociations sur de nouveaux financements pour poursuivre le chantier de l'agrandissement du canal de Panama ont été rompues, a annoncé mercredi le consortium de groupes de construction emmené par l'espagnol Sacyr.

"À cet instant, le consortium GUPC (Groupe Uni pour le canal), dirigé par la firme espagnole Sacyr, a déjà suspendu les travaux. Ils ont mis une menace sur la table, et ce mercredi, ils l'ont mise à exécution", a annoncé l'administrateur de la voie interocéanique Jorge Quijano.

Selon le responsable, la "position inflexible" du GUPC (qui comprend également l'Italien Salini Impregilo, le Belge Jan De Nul et le Panaméen Constructora Urbana en plus de Sacyr) a empêché la conclusion d'un accord au sujet de surcoûts estimés par le consortium à 1,6 milliard de dollars (1,2 milliard d'euros), alors que le contrat initial avait été fixé à 3,2 milliards de dollars (2,36 milliards d'euros).

"Nous exigeons que les travaux reprennent immédiatement", a ajouté M. Quijano, ajoutant qu'une proposition d'annulation du contrat émise par l'Autorité du Canal de Panama (ACP) était toujours sur la table.

L'arrêt des travaux a été démenti par le groupe Sacyr. Les travaux d'élargissement du canal de Panama "continuent" et la négociation "reste ouverte" avec l'Autorité du canal (ACP), a affirmé mercredi à Madrid une source du groupe espagnol Sacyr, contredisant de précédentes déclarations.

L'Autorité du Canal de Panama est à l'origine de la rupture des discussions, a précisé le consortium.

Dans son communiqué de mercredi, le GUPC souligne que 10.000 emplois sont menacés si aucune solution n'est trouvée.

Le Groupe uni pour le canal (GUPC) "continue de chercher une solution de financement pour terminer le projet et les oeuvres en 2015, malgré la décision de l'Autorité du Canal de Panama (ACP) de rompre les négociations", a assuré le groupe

• Malaise en Bourse: La nouvelle fait chuter l'action Sacyr de 5,6% à la Bourse de Madrid vers 8h25 GMT tandis que Salini Impregilo décroche de 2,35% à Milan.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés