DEME va bâtir une île d'énergie verte à Dubaï

©Photo News

DEME va construire un gigantesque atoll de 2 kilomètres sur 4 dans le Golfe persique afin d'y stocker de l'énergie .

DEME, filiale de CFE , qui est elle-même filiale d'AvH , va bâtir une île artificielle pour stocker l'énergie verte. Si toutes les études commandées s'avèrent positives, cette île pourrait être construite en 2020. Elle est réservée à Dubaï, qui en a la primeur mondiale. Il faut savoir que la société belge de dragage avait déjà mis au point un plan pour stocker l'énergie sur une île artificielle en mer du Nord il y a déjà plusieurs années, mais ce projet n'a jamais reçu les autorisations nécessaires pour voir le jour. Mais la compagnie électrique de Dubaï DEWA est désormais intéressée par la technologie. C'est ainsi que mardi, une déclaration d'intention a été signée.

Les plans prévoient un gigantesque atoll de 2 kilomètres sur 4 dans le Golfe persique.

Comment ça fonctionne? L'intérieur de l'île se videra lorsqu'il y a aura un surplus d'électricité produit par les éoliennes offshore. Si quelques heures plus tard il n'y a plus de vent, le bassin se remplira à nouveau d'eau de mer. L'eau entraînera la turbine qui produira de l'électricité.

L'évolution du projet. DEME doit maintenant imaginer la meilleure île quant aux différents critères propres à la région, son prix et les options envisageables. Aucun chiffre n'est encore avancé, mais l'équivalent belge avait été évalué à 1,3 milliard d'euros.

DEME, société belge spécialisée dans le dragage, ici active à Singapour. ©DEME

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect