Johnny Thijs va succéder à Davignon à la présidence de Recticel

©BELGA

Le spécialiste des mousses d'isolation annonce lors de la présentation de ses résultats 2014, la proposition de Johnny Thijs, ex-patron de bpost, à la présidence de son conseil d'administration.

Johnny Thijs, qui avait quitté fin 2013 la direction de bpost sur fond de divergences salariales avec le gouvernement, va passer du courier à la mousse d'isolation. En effet, dans son communiqué sur les résultats annuels, l'entreprise indique que le conseil d'administration proposera à l'assemblée générale la nomination de Johnny Thijs comme nouveau membre et futur président du conseil. Il remplacera Etienne Davignon qui quittera son poste de président du conseil d'administration fin mai.

Président du conseil de Spadel, Johnny Thijs est également administrateur du groupe Delhaize depuis mai 2014.

Le groupe Recticel , spécialisé en mousses d'isolation et automobiles, a par ailleurs enregistré en 2014 un chiffre d'affaires de 1,28 milliard d'euros (+ 1,7%), rapporte-t-il vendredi à l'occasion de la publication de ses résultats annuels.

La rentabilité récurrente (REBITDA) a pour sa part baissé de 9,5% sur un an, à 65,9 millions d'euros. Elle a été "durement touchée au deuxième semestre" notamment par des augmentations temporaires du prix des matières premières. L'EBITDA atteint, de son côté, 49,3 millions d'euros, contre 27,7 millions d'euros fin 2013.

Le groupe avait déjà revu à la baisse ses prévisions pour l'année 2014, tablant alors sur un chiffre d'affaires "en très légère hausse" et un REBITDA combiné en diminution d'environ 12%.

Fin décembre, la dette financière nette du groupe s'élevait à 194,5 millions d'euros, contre 165,1 millions d'euros un an plus tôt, tandis que les fonds propres totaux atteignaient 166,2 millions d'euros, contre 186,8 millions le 31 décembre 2013.

©Dieter Telemans

Le conseil d'administration de Recticel proposera un dividende brut de 0,20 euro par action lors de l'assemblée générale ordinaire du 26 mai prochain.

Le groupe estime que "les mesures prises au cours des dernières années commencent à produire les effets attendus". Il se concentrera en 2015 "sur la mise en oeuvre de la stratégie, qui comprend une hiérarchisation précise de l'affectation de ses ressources dans son portefeuille d'activités, un effort continu visant à rationaliser les opérations et à en réduire la complexité, une diversification géographique afin de réduire sa dépendance européenne et l'introduction de nouvelles solutions innovantes."

©BELGA

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés