L'action Nyrstar en déroute

©rv

Nyrstar annonce l'émission d'un emprunt obligataire convertible. Le groupe minier s'attend à devoir inscrire de nouvelles réductions de valeurs dans ses comptes. L'action a connu une séance chahutée.

Le titre Nyrstar a perdu beaucoup de terrain ce mercredi en Bourse alors que le smelter a averti qu'il s'attendait à comptabiliser de nouvelles "réductions de valeurs" sur ses actifs miniers et que celles-ci pourraient être "substantielles".

→ Le communiqué de Nyrstar (l'information sur les réductions de valeur se trouve tout à la fin)

Nyrstar a annoncé également une émission d'obligations convertibles pour un montant de minimum 115 millions d'euros, avec une option de lever 35 millions d'euros supplémentaires.

Les obligations seront émises à 100% du nominal, elles devraient offrir un coupon compris entre 4,5 et 5% et arriver à maturité en 2022. Le prix de conversion devrait être fixé avec une prime de 27 à 35% du prix pondéré moyen des actions Nystar entre le lancement de l'offre et la fixation du prix.

Urion Holdings, filiale de Trafigura et actionnaire de Nyrstar, s'est engagée à souscrire à hauteur de 10 à 15 millions d'euros.

Au final, l'action Nyrstar a perdu près de 17% à 7,55 euros  . La forte baisse de l'action s'explique en partie par des facteurs techniques. "Nous voyons cela assez souvent lors de l'émission d'une obligation convertible. Les actionnaires vendent des actions pour acheter, avec le cash obtenu de la vente, des obligations. C'est certainement intéressant dans le cas présent", a commenté un analyste.

Réductions de valeur

Nyrstar a par ailleurs annoncé qu'il continuait à faire des progrès dans le dossier de la vente de ses mines de zinc. Fin juin, le fondeur de zinc a cédé sa mine El Toqui au Chili à l'australien Laguna Gold Limited pour un total de 25 millions de dollars. D'autres sites devraient suivre.

Les actifs miniers sont valorisés 533 millions d'euros dans les comptes, mais la majorité des observateurs estime que la vente ne devrait pas rapporter grand chose. Les analystes tablent sur 100 millions d'euros, 200 millions dans le meilleur des cas.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés