La fusion Lafarge/Holcim devrait être bouclée en juillet

©AFP

Les deux groupes viennent de finaliser leur accord avec le cimentier irlandais CRH en vue de la cession à ce dernier d'actifs d'une valeur d'entreprise totale de 6,5 milliards d'euros. C'était une des dernières conditions pour finaliser leur mariage.

Les cimentiers français, Lafarge, et suisse, Holcim, dont le projet de fusion se trouve dans la dernière ligne droite, ont finalisé mardi leur accord avec l'irlandais CRH portant sur la cession d'actifs pour 6,5 milliards d'euros. Ces actifs comprennent essentiellement des opérations en Europe, au Canada, au Brésil et aux Philippines.

Les deux cimentiers, qui prévoient de créer le géant mondial du béton, ont "signé un accord ferme avec CRH portant sur la cession de plusieurs actifs, après avoir suivi le processus approprié d'information et de consultation avec les instances de représentation du personnel concernées". C'est ce que les deux entreprises ont indiqué dans un communiqué conjoint.

Lafarge et Holcim ont précisé que "ces désinvestissements restent soumis à la réalisation du projet de fusion, qui inclut la réussite de l'offre publique d'échange de Holcim auprès des actionnaires de Lafarge".

©REUTERS

Ces cessions interviennent afin d'obtenir le feu vert des autorités de la concurrence à leur fusion approuvée le 8 mai par les actionnaires de Holcim. La fusion entre les deux groupes devrait du coup être effective en juillet.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés