La PME Idem Papers bientôt déclarée en faillite

©doc

Les travailleurs ont été informés mercredi de l’impossibilité de trouver un partenaire pour financer le plan de reprise des cadres. Le tribunal de travail de Nivelles devrait mettre fin lundi à la PRJ et précipiter le dépôt de bilan.

Les espoirs d’une reprise de la société Idem Papers (Ittre) se sont éloignés mercredi quand les syndicats ont informés les travailleurs lors d’une assemblée générale que le partenaire pressenti pour financer le plan de reprise élaboré par les cadres a fait défaut. La société était en Procédure de réorganisation judiciaire (PRJ) depuis décembre 2016.

"C’est un coup de massue pour les travailleurs qui ont consenti à beaucoup d’efforts. On avait raboté leurs primes de fin d’année en 2014-2015. La PRJ est arrivée trop tard", nous a confié Barbara Leduc, secrétaire permanente de la CGSLB du Brabant wallon. D’après elle, cela fait des mois que la trésorerie de la PME qui emploie environ 380 travailleurs est à sec. "Depuis quelques temps déjà, elle payait les travailleurs par semaine. La direction va maintenant de verser les salaires lundi si elle a le feu vert du conseil d’administration", résume-t-elle.

La syndicaliste place les difficultés de l’entreprise sur le dos la mauvaise gestion de l’ancienne direction. Fin 2016, la Région wallonne avait injecté de l’argent dans l’entreprise et avait débarqué l’ancien directeur Francis Tans pour le remplacer par un manager de crise Vincent Pairet. Trois repreneurs avaient été identifiés, mais ils auraient finalement renoncé à monter à bord.

Le dernier candidat repreneur n’est autre que le groupe Avery, un client d’Idem Papers. Mais après analyse de la situation de l’entreprise, il aurait également renoncé. Une audience est prévue lundi matin au tribunal de commerce de Nivelles. D’après les organisations syndicales, elle devrait malheureusement constaté l’absence de tout repreneur et mettre fin à la PRJ, ce qui précipitera le dépôt de bilan.

Nouvelle assemblée lundi

Après leur assemblée générale de mercredi, les travailleurs, au bout du rouleau, sont partis en grève et ont quitté l’entreprise. Celle-ci restera fermée jusque lundi où une nouvelle assemblée générale est prévue à 13 heures pour acter la faillite redoutée.

Une liste de travailleurs sera établie pour retenir quelques-uns d’entre eux dont la mission sera d’assurer la maintenance des outils. Idem Papers a été relancée sur les cendres de l’ancienne papeterie Arjo Wiggins. Elle fabrique du papier, en rouleau ou en rames. 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés