Publicité
Publicité

Les entreprises payeront très cher la crise énergétique

Alors que toute l'industrie a des maux de tête énergétiques, Agoria craint un impact de 540 millions d'euros de la crise énergétique pour ses membres d'ici 2023.