NLMK investit 30 millions d'euros à Clabecq

©NLMK / Clabecq

La modernisation de l'outil confirme le repositionnement de l'usine dans les aciers fins et spéciaux et les efforts déjà consentis ces derniers mois pour améliorer la productivité.

Pour le personnel de NLMK Clabecq, l'annonce de ce mardi matin sonnait comme une récompense, ou en tout cas la reconnaissance des efforts consentis ces derniers mois.

Depuis près de deux ans, l'usine du Brabant wallon a mis en œuvre un repositionnement stratégique radical qui passe notamment par une nouvelle orientation commerciale et technologique mais aussi, a priori, par une réduction des coûts de l'entreprise et un accroissement de la performance. "La mise en place d'une réelle culture de l'amélioration", témoigne Maurine de Remont, porte-parole du sidérurgiste.

Le plan stratégique passe aussi par une modernisation de l'outil du laminoir. L'objectif est de se positionner comme un acteur européen incontournable des aciers fins et à haute valeur ajoutée, particulièrement les aciers à haute élasticité ou très résistants à l'abrasion.

La modernisation du laminoir comprend l'installation d'un nouveau système de décalaminage ainsi qu'une remise à niveau complète du train finisseur. Elle sera mise en œuvre en 2021. Cet investissement de 30 millions d'euros renforcera la position de leader de NLMK Clabecq dans la production de tôles larges et fines et permettra d'établir de nouveaux standards de qualité de surface et de tolérance d'épaisseur pour toute la gamme des produits. La modernisation du laminoir permettra aussi de réduire la consommation de gaz et les émissions de CO2.

"Compte tenu des efforts qui ont été entrepris ces derniers mois, malgré la période difficile de la crise sanitaire, cet investissement apparait réellement comme une reconnaissance de la position de Clabecq au sein du groupe NLMK", insiste de Rémont.

"Notre objectif au travers de ces investissements, c'est de renforcer le positionnement de Clabecq sur les produits à haute valeur ajoutée et les produits fins pour lesquels l'usine dispose d'un avantage compétitif. Ces investissements phares, en pleine crise, reflètent la confiance et l'engagement de nos actionnaires qui ont une vision long terme et visent toujours le développement de nouveaux produits. Nous avons encore beaucoup à faire en interne, et le marché actuel n'aide pas, mais nous avons confiance en notre équipe qui va continuer la transformation de cette usine", déclare Ben de Vos, le CEO de NLMK International.

L'usine de Clabecq, qui compte 380 personnes, s'est spécialisée dans les produits fins et larges et dispose en plus de deux lignes d'aciers spéciaux pour sortir des produits finis aux qualités particulières, en matière d'élasticité et de résistance à l'usure. Des produits utilisés pour la fabrication de bras de grue de grande dimension dans le premier cas et pour la conception de bennes de camion notamment dans le second.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés