Nouvelle restructuration chez Bekaert avec 160 emplois supplémentaires menacés

65 emplois vont disparaître sur le site de Bekaert à Zwevegem. ©Photo News

Bekaert annonce des "changements structurels" qui passeront par la suppression de 160 emplois sur les sites belges d'Ingelmunster et de Zwevegem. En 2019, Syndicats et direction s'accordaient déjà sur 200 pertes d'emplois.

"L'impact de la pandémie de Covid-19 sur les économies et les tendances de demande aura des effets durables importants." C'est par ces mots que Bekaert annonce un redéploiement de certaines activités qui ne sera pas sans impact sur l'emploi en Belgique.

"Bekaert annonce son intention de réorganiser les activités d'ingénierie globales, plusieurs départements fonctionnels répondant aux besoins globaux ou locaux."

Au total, quelque 160 emplois seront affectés: 95 sur le site d'Ingelmunster et 65 sur le site de Zwevegem.

"Dans le cadre de l'approche et des mesures globales, Bekaert annonce aujourd'hui son intention de réorganiser les activités d'ingénierie globales, plusieurs départements fonctionnels répondant aux besoins globaux ou locaux du
Groupe, ainsi que certaines fonctions de soutien et fonctions techniques dans les usines de production à Zwevegem", lit-on dans un communiqué.

Le plan de restructuration a été annoncé en conseil d'entreprise belge et européen. Sa mise en place est prévue dès 2021. La direction précise toutefois que les 50 postes vacants sur les différents sites de production seront également pris en compte et ouverts aux salariés affectés par le plan.

Deux plans en deux ans

Cette facture sociale s'ajoute aux 200 pertes d'emplois déjà annoncées en 2019. À l'époque, l'annonce avait fait craindre pour le maintien de la production en Belgique. Depuis, le site de Moens a fermé ses portes.

200
emplois
200 pertes d'emplois ont déjà été annoncées en 2019 chez Belkaert.

Le tréfileur, qui au printemps dernier perdait aussi son CEO, faisait toutefois état au troisième trimestre de résultats en redressement. Pour l'ensemble de l'année, il annonçait un chiffre d'affaires attendu en recul, mais un ebit sous-jacent stable et une marge ebit sous-jacente en amélioration.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés