Record... très décevant pour Bekaert, l'action chute

©BELGA

Bekaert est bien parti pour rencontrer ses prévisions en fin d'année. Son premier semestre a en effet été bouclé sur un chiffre d'affaires record. Mais moins bon qu'espéré par les analystes. L'action chute en Bourse.

Bekaert annonce un chiffre d'affaires record pour son semestre: 2,095 milliards d'euros; un chiffre un peu plus faible que les attentes (consensus à 2,119 milliards). L’Ebit sous-jacent a progressé de 12% à 176 millions, reflétant une marge de 8,4%, mais lui aussi décevant (consensus à 181 millions).

Cela permet à Bekaert de maintenir ses prévisions déjà annoncées: "Nous réitérons notre point de vue selon lequel nous égalerons en 2017 notre Ebit sous-jacent de 2016 en chiffres absolus confirme le groupe dans son communiqué. L'Ebit de 2016  s'élevait à 305 millions. Les perspectives favorables de croissance du secteur auto soutiennent bien sûr ces perspectives. A noter que le consensus d'analyse vise le chiffre de 320 millions, mais Bekaert n'a pas ajusté son objectif.

La croissance est due à différents facteurs: chiffre d’affaires organique élevé (+6,5%), fusions et acquisitions (+6,5%, avec l’intégration de Bridon dans Bridon-Bekaert Ropes Group)  et mouvements de devises favorables (+2%).

Les affaires de Bekaert ont bénéficié d'une demande soutenue dans les secteurs de l’automobile, des fils d’acier industriels et de la construction. Le redressement de la rentabilité en Amérique du Nord et les bénéfices des programmes de transformation ont aussi profité au tréfileur courtraisien.

A noter que la marge Ebit s'est inscrite à la baisse: 7,8%, alors qu'elle était de 8,6% au 1er semestre 2016. En cause, les marges inférieures à la moyenne lors de l'intégration de Bridon dans le groupe, la difficulté rencontrée pour répercuter la hausse du prix du fil machine sur les clients, l'instabilité politique en Amérique latine et le fléchissement de la demande sur certains  marchés à la fin du deuxième trimestre, suite à des  actions de réduction de stocks.

Les principaux chiffres en bref:

Chiffres clés du 1er semestre
- Chiffre d’affaires consolidé de 2,095 milliards d'euros (+15%) et chiffre d’affaires global de 2,424 milliards (+14%)
- Marge brute sous-jacente de 382 millions d'euros (marge de 18%) contre 347 millions (marge de 19%) un an plus tôt
- Ebit sous-jacent de 176 millions (marge de 8,4%) contre 157 millions (marge de 8,6%)
- Ebit de 197 millions (marge de 9,4%) contre 143 millions (marge de 7,9%)
- Ebitda sous-jacent de 277 millions (marge de 13,2%) contre  259 millions (marge de 14,2%)
- Ebitda de 297 millions (marge de 14,2%) contre 242 millions (marge de 13,3%)

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés