Remytole en faillite : Strazzante jette le gant

Très mauvaise nouvelle pour les quelque 80 travailleurs de la tôlerie industrielle Remytole, en faillite depuis la mi-mars dernier dans la région du Centre. En effet, le groupe Strazzante vient de renoncer à tout projet de relance.

"Remytole est une société mono-cliente puisqu’elle n’avait que Caterpillar comme débouché. Compte tenu de sa structure industrielle, Remytole n’a  pu obtenir aucune garantie, ni  en prix ni en volume, de ce client pour se donner une chance de survie", commente  Pepe Strazzante, CEO du groupe éponyme.

Ce dernier affirme encore ne vouloir donner aucun faux espoir aux dizaines de travailleurs qui auraient pu être repris.

D’où l’arrêt des négociations, début de cette semaine, avec les curateurs de la tôlerie de Haine-Saint-Pierre. Il nous revient aussi que les autres repreneurs identifiés , dont P & C de Roeselaere, ne poursuivraient pas non plus un plan de reprise, déçus semble-t-il ici par le manque d’appui régional.

Rappelons toutefois que dès la faillite, la Région Wallonne (Sogepa) avait mis sur la table un demi-million d’euro pour accompagner toute solution crédible de relance.

H.L.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés