Split de l'action et excellents résultats portent Bekaert

Bekaert a enregistré de très bons résultats semestriels. Le chiffre d'affaires et le bénéfice sont ressortis bien au-dessus des attentes, déjà élevées, des analystes. L'action va être divisée à raison de 3 nouvelles pour 1.

Le spécialiste des métaux tréfilés Bekaert a enregistré au cours de la première moitié de l'exercice 2010 un chiffre d'affaires consolidé de 1,5 milliard d'euro, une hausse de 28% par rapport à la même période l'année dernière.Les analystes s'attendaient à une hausse de 17,3%, à 1,41 milliard d'euros.

Le résultat opérationnel du groupe est ressorti à 243 millions d'euros, trois fois plus élevé que les 79 millions atteints au premier semestre 2009.

Le résultat net, part du groupe, s'élève quant à lui à 181 millions d'euros, contre 44 millions l'année dernière. Les analystes avaient prévu un chiffre de 115 millions. Par action, le résultat est passé de 2,24 euros au 30 juin 2009 à 9,15 euros fin juin dernier.

Bekaert intervient dans de nombreux secteurs. Ses principaux marchés sont les secteurs de l'automobile, de la construction et de l'énergie. Dans le secteur de l'automobile, "les ventes se sont développées positivement sur tous les marchés, une tendance qui va se prolonger pour le reste de l'année", selon Bekaert. Les marchés de la construction "restent sous pression, en particulier pour la zone EMEA" (ndlr: Europe, Moyen Orient et Afrique). Le secteur de l'énergie "continue de bien se porter au niveau mondial pour de nombreuses applications variées, particulièrement pour les solutions d'énergies alternatives".

En dépit des performances solides de l'entreprise, Bekaert reste prudente pour le second semestre 2010. "La volatilité des marchés, les taux de change et le prix des matières premières continuent de créer de l'incertitude pour les mois à venir", indique l'entreprise.

En revanche, confiante des performances robustes de Bekaert à moyen terme (trois ans):

  • l’entreprise estime pouvoir élever la marge EBIT cible à ≥ 10% sur les trois prochaines années, à condition qu’il n’y ait pas de circonstances exceptionnelles dans les marchés où elle opère.
  • le conseil d’administration proposera de distribuer un dividende intermédiaire. En fonction des résultats actuels, un dividende intermédiaire de 2 euros par action sera proposé. Cette proposition sera soumise à l’approbation d’une assemblée générale spéciale des actionnaires. Si elle est acceptée, le dividende intermédiaire sera payable le 15 octobre 2010.
  • le conseil d’administration proposera une scission d’actions à raison de trois pour une. La scission d’actions sera soumise à l’approbation d’une assemblée générale extraordinaire des actionnaires, l’entrée en vigueur étant prévue le 10 novembre 2010.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés