Tata et Thyssenkrupp veulent créer le numéro deux de l'acier

©REUTERS

Thyssenkrupp et Tata Steel fusionnent leurs opérations en Europe, pour mieux faire face à la concurrence chinoise.

L'allemand Thyssenkrupp AG en Allemagne et son concurrent indien Tata Steel ont conclu un accord définitif pour la création d'une société sidérurgique européenne à parts égales, plus de neuf mois après la signature d'un protocole d'accord.

Le nom proposé pour la nouvelle entreprise est Thyssenkrupp Tata Steel B.V., qui se concentre sur la production d'acier plat de haute qualité, ont indiqué les deux sociétés dans une déclaration conjointe samedi.

L'accord est toujours soumis à l'approbation réglementaire dans plusieurs juridictions, y compris l'Union européenne.

La fusion devrait entrer en vigueur en 2019, et le siège de la nouvelle société sera basé dans la région d'Amsterdam, avec ses conseils d'administration et de surveillance composés de six représentants de chacune des sociétés.

La nouvelle entité donnera naissance au numéro deux de la sidérurgie du Vieux Continent derrière ArcelorMittal, et permettra de mieux faire face à la concurrence chinoise.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content