Bruxelles va accueillir Hubert, un service de bus avec chauffeur

©REUTERS

Le service de voiture privée avec chauffeur Uber fait des émules. Hubert se propose de partager certains trajets dans des minibus d’une dizaine de personnes.

Après avoir découvert depuis un petit temps déjà le service de voiture avec chauffeur Uber, les Bruxellois auront prochainement l’occasion de tester un nouveau service de bus avec chauffeur. Baptisé "Hubert", ce service fonctionnera lui aussi grâce au développement d’une plateforme internet sophistiquée, qui jouera l’interface entre les appels des clients et les disponibilités de l’équipe de chauffeurs occasionnels C’est le groupe californien Halibut qui a développé cette interface.

En gros, le principe mis en œuvre par Hubert est le même que celui utilisé par Uber, à cette différence près que les candidats passagers seront regroupés pour être transportés par minibus. La plateforme enregistre les demandes des clients puis les confronte, avant d’optimaliser les points d’embarquement, les horaires et les trajets dans la ville. "Nous avons créé un algorithme proche de ce qui se fait déjà chez Uber et Lyft, explique John Dory, directeur commercial de Hubert en Europe, mais au lieu de nous limiter à l’optimisation des trajets des chauffeurs, nous ajoutons une surcouche logicielle qui permet de prendre en compte une série de points de collecte différents."

L’application mobile reprend ensuite contact avec chacun des clients pour leur indiquer l’endroit où se rendre, l’heure approximative à laquelle ils seront pris en charge par le bus et la durée prévue du trajet.

Trois offres tarifaires sous forme d’abonnement seront proposées en fonction de la rapidité du trajet et de la proximité du point d’embarquement notamment: Haddock à 29 euros par mois pour l’offre de base, Dogfish à 39 euros pour un embarquement dans la demi-heure à moins de 2 km de sa localisation et Shark à 49 euros, pour un véhicule dans les 10 minutes.

Apéros Hubert

Sur le marché concurrentiel, ce ne sont plus tant les entreprises de taxis qui sont visées, que les entreprises de transport public que sont la Stib et les Tec, dont les tarifs sont un rien supérieurs à l’offre Shark. Hubert se targue en outre d’allier "low cost" et ponctualité.

Halibut a déjà lancé le service Hubert à San Francisco, Monterey et Big Sur en Californie, ainsi qu’à Denver, et Atlanta. En Europe, une première expérience est en cours à Glasgow, en Ecosse. Bruxelles sera donc le deuxième marché sur le Vieux continent à s’ouvrir au concept. "Notre espoir, à terme, c’est de créer une véritable communauté autour du service. Les utilisateurs se rencontrent dans nos bus et y sympathisent, nous envisageons donc déjà de créer des événements, des soirées ou des Apéros Hubert, par exemple", ajoute John Dory.

Concrètement, la filiale belge du groupe américain vient d’ouvrir son site internet au public. Les candidats chauffeurs possédant un permis bus peuvent d’ores et déjà s’y inscrire. Le système autorise le recours aussi bien à des mini-bus qu’à des camionnettes et des autobus.

©Doc

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect