Liège, porte d'entrée européenne pour l'IPhone

©Bloomberg

Liege Airport a annoncé l'ouverture d'une ligne cargo deux fois par semaine avec la ville de Zhengzhou en Chine. C'est là que se situe l'usine géante du Taïwanais Foxconn en charge de la fabrication des Iphones 5.

Les Liégeois ont joué placés. Entre l'aéroport d'Amsterdam et celui de Luxembourg, deux poids lourds du transport fret, c'est en effet Liege Airport qui décroche la timbale avec l'ouverture d'une ligne cargo importante entre la Chine et Liège.

La ligne - actuellement opérée par TNT qui loue ses avions - est opérationnelle depuis un mois entre l'aéroport de Zhengzhou, une ville de 10 millions d'habitants dans le centre de la Chine, et celui de Liège, a détaillé Steven Verhasselt, le responsable de l'aéroport liégeois en Asie.

Concrètement, c'est la compagnie chinoise cargo Navitrans, basée à Shangaï, qui va affréter deux fois par semaine des vols entre Zhengzhou et Liege Airport. Ces vols sont "charterisés", il s'agit de Boeing 747 cargo de la compagnie TNT; ceux-ci transportent 100 tonnes de fret à chacun de leur voyage.

Selon nos informations, ces avions transporteront du matériel du géant taïwanais Foxconn: essentiellement des produits de la marque Apple. En effet, c'est à Zenghzhou que se situe la principale implantation de Foxconn en Chine. Celle-ci emploie plus de 250.000 personnes sur son site du "Foxconn technology Park" aux abords de l'aéroport. L'usine Foxconn de Zhengzhou est actuellement dédiée à la fabrication des IPhone 5C et Iphone 5S.

A partir de là, ils doivent être distribués sur l'ensemble du marché de l'Union européenne.

Les détails financiers de ce nouveau deal devant assurer 400 tonnes d'échange entre la Belgique et la Chine chaque semaine (deux allers/retours) n'ont pas été donnés.

C'est donc tout sauf un hasard si le ministre wallon de l'Economie Jean-Claude Marcourt (PS) a choisi de faire un crochet de deux jours, avant de se rendre à Hong-Kong, par la ville de Zhengzhou (700 kilomètres à l'Ouest de la capitale Pékin). Il y est accompagné de représentants de l'Awex et d'un des pôles du Plan Marshall - MeccaTech.

"Ce sont les autorités chinoises qui insistent aujourd'hui sur le développement de l'intérieur de leur pays", rapporte Jean-Claude Marcourt. "Nous sommes donc ici en mission exploratoire mais nous comptons réellement développer nos échanges notamment dans la logistique et l'expertise industrielle avec cette région de la Chine", ajoute-t-il.

Pékin veut aujourd'hui mettre un frein à l'exode des populations locales vers les Côtes qui accueillent les principales villes du pays. En créant "artificiellement" des points de fixation, et donc des villes, à l'intérieur des terres, les autorités chinoises espèrent avoir trouvé la parade à cette ruée vers les côtes et leur niveau de développement plus élevé.

C'est donc le cas dans la province du Henan, à Zhengzhou, où les autorités ont forcé l'implantation de Foxconn, initialement prévue dans la ville de Shenzen près de Hong-Kong. L'autre avantage dont dispose la Région wallonne en ciblant le marché intérieur chinois - où la demande explose - est la relative faible concurrence commerciale avec d'autres exportateurs. "C'est certainement moins aisé à pénétrer comme marché que Shangaï par exemple, mais nous relevons ce défi", pointe encore Marcourt.

Illustration de la volonté de booster l'intérieur du pays, le Conseil d'Etat chinois (entendez: le parti communiste central) a autorisé la création d'une zone franche gigantesque aux abords de Zhengzhou dans laquelle s'est installé l'équipementier Foxconn l'équipementier d'Apple. "Nous comptons bien évidemment attirer de nombreuses entreprises étrangères chez nous et sommes enthousiastes à l'idée de travailler avec la Wallonie", raconte le directeur du "gouvernement populaire" de Zhengzhou Li Taoran.

Lire également

Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content