Bientôt coté à Bruxelles, Shurgard veut lever 575 millions

©Wim Kempenaers

Shurgard, le spécialiste du self-stockage, a donné le coup d'envoi d'une opération devant lui permettre de lever 575 millions d'euros et de s'introduire sur Euronext Bruxelles.

Et c’est parti pour Shurgard. Le spécialiste du self-stockage (garde-meubles en accès 24heures sur 24) a donné le signal pour le lancement de son introduction sur la Bourse de Bruxelles. Une levée de fonds se tient du 1er octobre au 11 octobre, sauf clôture anticipée. Les premiers échanges sur Euronext devraient intervenir le 15 octobre.

Comme on l’a déjà dit, cette opération ne sera pas ouverte aux investisseurs particuliers. Elle se réalisera via des placements privés aux Etats-Unis et dans d’autres pays et sont destinés aux institutionnels.

575 millions d'euros

Avec cette opération, Shurgard compte lever, en émettant des actions nouvelles, près de 575 millions d’euros incluant une option de surallocation de près de 75 millions d’euros. Si ce montant est atteint, sa capitalisation boursière variera entre 2 milliards et 2,4 milliards d’euros. La fourchette de prix de l’offre a été établie entre 23 euros et 28 euros par action.

Avec les fonds récoltés, Shurgard compte rembourser des prêts, financer l’acquisition anticipée de l’espace de stockage Kensington à Londre en octobre 2018 et soutenir sa stratégie de croissance.

"Nous menons une stratégie de croissance. La direction surveille régulièrement nos marchés existants afin de détecter des opportunités de croissance" souligne Marc Oursin, le Pdg de Shurgard dans un communiqué. Nous mettons l’accent sur le renforcement de notre position dans des zones urbaines attractives, particulièrement Londres, Paris et Berlin."

Dividende deux fois par an

Au total, le groupe dispose d’un réseau composé de 228 espaces de stockage qui offrent environ 1,2 million de mètres carrés nets louables pour servir plus de 150 000 clients aux Pays-Bas, en France, en Suède, au Royaume-Uni, en Belgique, en Allemagne et au Danemark.

A l’issue des six premiers mois de l’année, Shurgard a dégagé des revenus d’exploitation immobilière de 119,5 millions d’euros contre 117,4 millions un an plus tôt. Les gains EPRA (sous-jacent, Ndlr) sont passés de 45,8 millions d’euros à 46,3 millions.

Au 30 juin, la juste valeur des investissements s’élevait à 2,4 milliards d’euros.

Shurgard prévoit des gains EPRA pour l’exercice clôturé le 31 décembre 2018 de minimum 95 millions d’euros. Elle précise encore que son ratio dette nette/Ebitda pour l’année s’élevait à 4,3.

La société vise la distribution d’un dividende annuel cible de 80% du résultat ajusté EPRA. Les versements se feront en mai et en octobre.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect