Bpost versera un dividende de 0,73 euro par action

Le nouveau CEO Jean-Paul Van Avermaet examine avec le conseil la politique d'allocation des capitaux à long terme de bpost, dont dépendra le niveau de dividende futur. ©Tim Dirven

Le résultat net de bpost a reculé de 34,2% en 2019 alors que le chiffre d’affaires ne s’est contracté que de 0,3%. Le recul du courrier et le redressement de Radial expliquent le hiatus.

Bpost a réalisé un chiffre d’affaires de 1,113 milliard d’euros au quatrième trimestre 2019, en recul de 1,6% sur un an. La baisse du volume du courrier a été limitée à 5,5% grâce notamment à une légère croissance dans le courrier publicitaire. Le chiffre d’affaires de l’activité courrier et retail a reculé de 2,3% à 536,8 millions d'euros. L’activité colis et logistique en Europe et en Asie a vu ses revenus croître de 0,9% sur le trimestre à 234,4 millions d'euros, avec un bond de l’activité colis en Belgique et aux Pays-Bas (+22%). L’activité colis et logistique en Amérique du Nord, qui concerne au premier chef la filiale Radial, a vu son chiffre d’affaires progresser de 3,8% à 395,3 millions d’euros.

69,2
millions €
Au quatrième trimestre 2019, le groupe bpost a vu son résultat opérationnel (ajusté) se contracter de 55,9% à 69,2 millions d'euros.

En termes de résultats opérationnels, le courrier et le retail ont enregistré une baisse de 36,8% à 51,5 millions d'euros (Ebit ajusté), tandis que les colis et la logistique pour l’Europe et l’Asie ont affiché 13,9 millions d’euros (Ebit ajusté). La business unit Amérique du Nord a affiché un Ebit ajusté de 10,6 millions d’euros. Le groupe bpost tout entier a dès lors réalisé un résultat opérationnel ajusté de 69,2 millions, en baisse de 55,9%.

Courrier et USA à surveiller

Pour l’exercice 2019 (12 mois), le groupe bpost a dégagé un chiffre d’affaires de 3,837 milliards d’euros, en léger recul (-0,3%). L’augmentation des revenus des colis en Europe et Asie, qui a surtout bénéficié de la progression au Benelux, a été compensée par la baisse du volume de courrier en Belgique. Quant aux revenus de la business unit nord-américaine, ils ont diminué de 7,3 millions d’euros en raison de l’impact toujours présent de l’attrition des clients les années précédentes.

Le résultat opérationnel du groupe s’est établi à 310,8 millions d'euros (ajusté), en baisse de 26,7% sur 2018. Et le résultat net de la société mère s’est fixé, lui, à 172,6 millions d'euros, en recul de 34,2%.

3,837
milliards €
Le chiffre d'affaires du groupe bpost en 2019 s'est contracté de 0,3% à 3,837 milliards d'euros.

Le conseil d’administration proposera aux actionnaires d’approuver la distribution d’un dividende total de 0,73 euro par action. Comme bpost a déjà versé un dividende intérimaire de 0,62 euro en décembre, le dividende final proposé s’élèvera à 0,11 euro.

Pour l’année 2020, bpost table sur une très légère augmentation (d’un faible pourcentage à un chiffre) du résultat d’exploitation du groupe et sur un Ebit ajusté entre 240 et 270 millions d'euros.

Pas de prévision de dividende pour 2020

"Nous suivons de près l’impact potentiel du virus Covid-19 sur le groupe. Des impacts négatifs sur les résultats en 2020 ne peuvent pas être exclus."
Extrait du communiqué de bpost

Le dividende relatif aux résultats 2020 "dépendra de la politique d’allocation des capitaux à long terme, qui est actuellement examinée par le nouveau CEO et le conseil d’administration", précise encore bpost. Il cite également la crise du coronavirus dans ses perspectives: "nous suivons de près l’impact potentiel du virus Covid-19 sur le groupe. Des impacts négatifs sur les résultats en 2020 ne peuvent pas être exclus", écrit-il dans son communiqué sans pouvoir faire des estimations.

François Cornelis, le président du conseil de bpost, saisit l’occasion pour saluer l’ancien CEO Koen Van Gerven, qui a quitté l‘entreprise à la fin février, le remerciant "pour avoir posé les bases d’une transformation importante" du groupe. Quant à son successeur Jean-Paul Van Avermaet, il souligne son intention de "continuer à transformer la société en investissant dans une culture de services aux clients et d’innovation, tout en continuant à jouer un rôle sociétal important proche de nos parties prenantes".   

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés