Bpost s'envole en bourse après ses résultats

Le chiffre d’affaires de bpost a progressé de 9,1% sur un an, à 1,019 milliard d’euros, au premier trimestre. ©BELGA

Bpost a revu ses perspectives de résultats 2021 à la hausse après un 1er trimestre de feu. L'action grimpait de plus de 9% en matinée.

Contrastant avec les résultats de l’an dernier, les performances financières de bpost au premier trimestre ont été excellentes grâce à la croissance des activités Colis et Logistique, montrent les résultats publiés jeudi.

Le chiffre d’affaires du groupe a progressé de 9,1% sur un an, à 1,019 milliard d’euros, soit 15 millions de mieux que les prévisions des analystes (consensus). Mieux, le résultat d’exploitation ajusté a bondi de 52,8%, à 115,5 millions, là où les analystes tablaient sur 82,3 millions seulement.

115,5 millions
d'euros
Bpost a réalisé un résultat opérationnel ajusté de 115,5 millions d'euros au 1er trimestre.

Ce qui explique la différence avec le quatrième trimestre de l'an dernier ? "On a traduit la croissance de l'activité en croissance de nos résultats", a expliqué jeudi soir Dirk Tirez, le CEO ad interim suite au départ de Jean-Paul Van Avermaet en mars 2021.

L'opérateur a notamment amélioré la productivité de sa distribution en Belgique, poursuit le CEO, en relevant la capacité de ses facteurs et livreurs à 500.000 colis par jour sans plus devoir recourir à des intérimaires, autrement dit sans plus de coûts supplémentaires comme à la fin de l'an dernier.

Amélioration dans les trois divisions

L'amélioration des performances a été partagée par les trois divisions du groupe. Dans le Mail et le Retail, la baisse du volume de courrier en Belgique s'est avérée moins prononcée que prévu, avec une baisse sous-jacente du volume de courrier de 7,8%. L'ebit ajusté de cette activité a progressé, du coup, de 8,4%, à 70,6 millions d'euros.

Dans les colis et la logistique en Europe et en Asie, l'ebit ajusté a bondi de 121%, à 37,3 millions d'euros. Bpost l'explique par une plus grande proportion du volume de colis traités via son réseau intégré.

Dans les colis et la logistique en Amérique du Nord (la filiale Radial, pour l'essentiel), enfin, l'ebit ajusté, qui était négatif 12 mois plus tôt, est passé en positif à hauteur de 8,2 millions d'euros.

"On va continuer à investir dans Radial et dans Active Ants (logistique d'e-commerce axée sur les PME) avec de nouveaux sites en Belgique, aux Pays-Bas, en Allemagne et aux États-Unis."
Dirk Tirez
CEO ad interim, bpost

Objectif 2021

Du coup, bpost a décidé de revoir à la hausse ses perspectives pour l’année entière. Il table désormais sur un ebit ajusté supérieur à 310 millions d'euros, contre une fourchette de 265 à 285 millions d'euros précédemment.

"On a enregistré une forte croissance dans le e-commerce aussi bien en Europe qu'aux États-Unis", a souligné Dirk Tirez. "On va continuer à investir dans Radial et dans Active Ants (logistique d'e-commerce axée sur les PME) avec de nouveaux sites en Belgique, aux Pays-Bas, en Allemagne et aux États-Unis."

Parmi les autres priorités, bpost entend bien (mieux) préparer le pic de fin d'année 2021 en investissant dans des capacités supplémentaires, et reconstituer un dialogue social constructif.

Une présidente de 36 ans

On connaît, par ailleurs, le nom du nouveau président de bpost. Il faudra dire en réalité "madame la présidente". Le conseil de bpost proposera, en effet, la semaine prochaine à l’assemblée générale de nommer Audrey Hanard à ce poste où elle succédera à François Cornelis.

Audrey Hanard, future présidente de bpost. ©A.de Wilde

Audrey Hanard, 36 ans, est partenaire associé au cabinet chez Dalberg Global Advisors. Auparavant, elle a présidé le Groupe du Vendredi, travaillé chez McKinsey et chez Telos Impact.

Pour autant que sa candidature soit approuvée par les actionnaires, Audrey Hanard sera nommée administratrice sur proposition de l’État (du PS), puis présidente. Bpost a déjà eu deux présidentes par le passé, Martine Durez et Françoise Masai. Quant à la recherche du nouveau CEO, elle devra aboutir au 3e trimestre.

Le résumé

  • Bpost a battu les prévisions des analystes au 1er trimestre, aussi bien en termes de chiffre d'affaires que de résultat opérationnel ajusté.
  • Il a, cette fois, réussi à traduire en profit la croissance de ses activités colis et logistique.
  • Le groupe revoit à la hausse ses objectifs de résultats pour l'année entière.
  • Son conseil proposera à l'assemblée du 12 mai prochain de nommer Audrey Hanard administratrice et présidente.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés