Publicité

De Rouck Geomatics change de nom

©Photo News

De Rouck Geomatics va bientôt changer de nom pour s’appeler EuroPublisDis, un nom qui reprend les activités phares de la société: publication et distribution.

C’est une nouvelle page qui devrait bientôt se tourner pour De Rouck Geomatics, une société cotée sur Alternext et active dans la cartographie et les cartes touristiques. Lors d’une assemblée générale extraordinaire qui se tiendra le 26 août prochain, les actionnaires devraient voter pour le changement de nom. Si tout se déroule comme prévu, De Rouck Geomatics s’appellera alors EuroPublisDis.

On sort de faillite, c’est un nouveau départ.
Alain Van Gelderen
CEO de De Rouck Geomatics

Nom "grillé"

Contacté vendredi après-midi, Alain Van Gelderen, le CEO de De Rouck Geomatics, confirme qu’il s’agit d’un nouveau départ pour la société, empêtrée depuis des années dans des affaires judiciaires. Récemment encore, la cour d’appel de Bruxelles avait annulé la faillite prononcée quelques mois plus tôt par le tribunal de commerce de Bruxelles.

"On sort de faillite, c’est un nouveau départ. Il n’est pas question d’acquisition ou d’augmentation de capital", a expliqué Alain Van Gelderen, avant de préciser que le nom de De Rouck était un peu "grillé".

À la question de savoir si son intention était, à terme, de rapatrier l’ensemble de ses activités dans le holding vide et rebaptisé, Alain Van Gelderen a répondu qu’il s’agissait bel et bien d’une étape vers cette voie. "Mais on ne connaît ni la date ni le délai. Nous sommes encore dans l’incertitude par rapport à l’État et à l’ONSS. On devrait y voir plus clair d’ici un an", a-t-il encore expliqué.

Le nouveau nom, EuroPublisDis, reprend les principales activités du groupe constitué par Alain Van Gelderen: Publis pour publication/édition et Dis pour distribution.

Pour Alain Van Gelderen, l’aventure de l’édition a démarré en 2010 lorsqu’il a acheté la Renaissance du Livre à RTL. Cette maison contenait les collections "Grand Miroir", "Espace Nord" et "Espace Vital". Quatre ans plus tard, en septembre 2014, la Renaissance du Livre a mis la main au portefeuille pour s’offrir la Caravelle, le troisième distributeur de livres du marché francophone. Cette acquisition fait partie de la stratégie d’Alain Van Gelderen de maîtriser la chaîne du livre, de la fabrication à la vente en passant par l’édition.

Depuis un certain temps, De Rouck Geomatics n’était plus qu’une coquille vide. C’est Geocart qui a récupéré l’activité de De Rouck, la banque de données, le savoir-faire et le software.

Ce changement de nom devrait permettre à la société d’acquérir une certaine virginité. La prochaine étape consistera donc à regrouper l’ensemble des activités sous un même toit afin de maîtriser la chaîne de l’édition.

[Suivez Nicolas Keszei sur Twitter en cliquant ici]

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés