Direction et syndicats de bpost vont tenter d'éviter la grève

Koen Van Gerven, le patron de bpost, veut travailler avec les syndicats à "un plan d'avenir sain pour bpost". ©BELGA

Une réunion de concertation est programmée ce lundi matin, sur fond de menace de grève à compter de ce mercredi.

Une réunion de concertation se tiendra ce lundi matin entre la direction de bpost et les syndicats.

Le CEO Koen Van Gerven a invité les partenaires sociaux à mener "une conversation ouverte et constructive", indique l'entreprise ce dimanche.

Les organisations syndicales, qui menacent de mener une grève de plusieurs jours, ont favorablement répondu à cet appel. Les syndicats étaient demandeurs d'un dialogue, alors même que la grève semblait inéluctable. Les syndicats reprochent notamment au CEO un manque de respect pour le personnel et craignent de nouvelles économies.

Plan d'avenir

Koen Van Gerven affirme "qu'il a clairement entendu la volonté des partenaires sociaux de s'asseoir autour d'une table et qu'il souhaite répondre favorablement à cette demande". Il veut parler des défis que l'entreprise doit affronter et de la manière avec laquelle "la direction et les partenaires sociaux peuvent travailler ensemble à un plan d'avenir sain pour bpost".

Jean-Pierre Nyns (CGSP) confirme que les syndicats ont accepté l'invitation du CEO de l'entreprise publique. Mais cela ne signifie pas que le spectre de la grève a disparu. "Pas le moins du monde, nous irons nous installer à table demain et nous écouterons", prévient-il ce dimanche. Les syndicats prévoient des actions de 24 heures respectivement dans les centres de tri (7 novembre), dans les transports de l'entreprise (8 novembre), chez les facteurs (9 novembre), aux guichets, dans l'administration et dans les call centers (12 novembre), et enfin dans le traitement des colis (13 novembre).

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect