L'action bpost dévisse, 2019 sera "difficile"

Le projet d'accord social chez bpost est soumis ces jours-ci aux délégués et à la base. ©Photo News

L'opérateur postal maintient ses prévisions d'excédent brut d'exploitation pour l'ensemble de l'année dans le bas de la fourchette des 560 - 600 millions. Elle attend avec confiance le verdict de ses troupes sur le projet d'accord social. Pour 2019, bpost parle d'une année "difficile", l'action en pâtit.

"Nous nous attendons à une année 2019 difficile." Ces mots sont ceux de Koen Van Gerven le patron de bpost à l'occasion de la publication de ses résultats sur 10 mois. Les évolutions des attentes du consommateur, l'accélération de l'indexation sur les salaires, mais aussi les discussions sociales sont avancées comme explications. "Une attention particulière sera accordée à l'élaboration des propositions sur la table pour maintenir la charge de travail en équilibre, améliorer l'attractivité des emplois opérationnels et augmenter le pouvoir d'achat." De quoi peser sur la capacité bénéficiaire de l'entreprise. "Ce n'est pas un avertissement sur bénéfice", précise toutefois la porte-parole. "Nous confirmons tout au plus que cela aura un impact important dès l'an prochain."

Quel impact? Bpost se refuse à quantifier les négociations sociales actuelles. En attendant, l'action a dévissé de plus de 22% ce mardi à la Bourse de Bruxelles.

Pour les 10 premiers mois de cette année, bpost a réalisé un bénéfice après impôts de 229,6 millions d’euros sur les dix premiers mois de l’année. Ses résultats opérationnels en octobre ont été conformes à ses attentes. Le conseil d’administration de l’entreprise a dès lors approuvé ce lundi le paiement d’un acompte sur dividende de 1,06 euro brut par action, soit exactement le même montant de dividende intérimaire qu’en 2016 et 2017. Cela représentera un montant total de 212 millions. La date de paiement est fixée au 10 décembre.

Le conseil de bpost a également confirmé sa prévision pour l’ensemble de l’année en termes de distribution : il table sur un dividende total au moins égal à celui du dernier exercice, soit 1,31 euro par action, ce qui signifie que le complément sera de 0,25 euro par titre pour les deux derniers mois.

Bpost s’apprête par ailleurs à finaliser la procédure de vente de son ancien centre de tri Bruxelles X: ce devrait être fait d’ici la fin du mois. Le produit en espèces et le gain en capital de cette opération devraient être conformes à ses attentes, souligne l’entreprise dans un communiqué. Le gain en capital sera inclus dans son excédent brut d’exploitation (Ebitda) normalisé pour 2018.

La direction reformule ses prévisions d’Ebitda pour l’exercice entier: elle pense toujours qu’il se situera dans le bas de la fourchette des 560 – 600 millions d’euros.

Dialogue social toujours en cours

Bpost rappelle donc qu’elle a soumis des propositions concrètes aux représentants du personnel sur la charge de travail, le pouvoir d’achat et l’attractivité des emplois sur le terrain. Ces propositions vont être présentées ces jours-ci par les syndicats à leurs délégués, avec pour objectif la conclusion d’une convention collective pour les deux années à venir. "La direction attend avec confiance que le dialogue social se poursuive, écrit-elle, afin de finaliser cet accord et, à présent que les grèves sont terminées (elle) se concentre pleinement sur le service offert aux citoyens et aux clients en cette période cruciale de fin d’année."

 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect