Publicité

L'activité reprend en mode mineur chez Logistics Nivelles

Selon Carrefour, il faudra une "période d'adaptation" avant que les activités du dépôt Logistics Nivelles retrouvent un niveau normal. ©BELGA

Le chômage technique est terminé dans les entrepôts de Logistics Nivelles. Mais l'activité reste réduite. Les syndicats s'en inquiètent, la direction rassure.

Le redémarrage de l'activité n'a pas (encore) transformé les entrepôts de Logistics Nivelles en ruche trépidante. Après deux semaines et demi de chômage technique pour cause de force majeure, les travailleurs du site censé approvisionner les magasins Carrefour ont repris leur poste. Mais ils ne sont guère débordés.

La direction de Kuehne + Nagels, dont dépend Logistics Nivelles, avait prévu une reprise progressive du travail après nettoyage et vérification du respect des normes. L'activité devait, en principe, reprendre son cours normal ce lundi. Ce n'est visiblement pas le cas. "Environ 40.000 colis doivent sortir des entrepôts, mais il n'y a pas grand-chose qui entre", s'inquiète Pascal Strube (SETCa). Son confrère de la CNE, Didier Lebbe, rappelle, de son côté, que l'entrepôt de Kontich "déborde de colis" et que "les retards s'accumulent".

Adaptations nécessaires

"Le site a été nettoyé de fond en comble, et le réapprovisionner depuis les autres centres logistiques prend un peu de temps."
Siryn Stambouli
Porte-parole de Carrefour Belgique

Du côté de la direction, on joue l'apaisement. "La reprise de l'activité nécessite des adaptations. Le site a été nettoyé de fond en comble, et le réapprovisionner depuis les autres centres logistiques prend un peu de temps. Mais nous pourrons garantir une offre en adéquation avec la demande", explique Siryn Stambouli, porte-parole de Carrefour Belgique.

Sur le terrain, les choses semblent s'améliorer très lentement. "Pour les produits frais, Carrefour a pu mettre des solutions en place via d'autres dépôts. Mais le contexte général reste très nébuleux", dit un gérant de supermarché. Selon lui, la situation actuelle démontre en tout cas que l'enseigne ne peut se passer du site de Nivelles.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés