Publicité

La plateforme Shippr engage des gens et des fonds

Les fondateurs de la jeune pousse Shippr, dont Romain Syed en bas à droite, ont commencé à cinq en 2018. Leur entreprise compte 29 employés aujourd'hui.

La plateforme d'optimisation des livraisons a continué de croître fortement malgré la crise. Elle prépare une levée de fonds de série A... en levant 2 millions.

La jeune pousse bruxelloise Shippr a progressé de près de 300% l'an dernier malgré la crise, et vient de récolter 2 millions d'euros pour financer la poursuite de son expansion. La plateforme qu'elle a lancée en 2018 sert d'interface entre les commerçants et les entreprises, d'une part, et les sociétés de logistique et les livreurs indépendants, d'autre part. Elle décharge les premiers de leurs services de livraisons, tout en optimisant ceux-ci pour chaque mission, grâce à des algorithmes qui permettent de définir les meilleurs itinéraires et de mieux dimensionner les véhicules.

"La crise a contribué à éduquer le marché et à faire comprendre aux consommateurs la valeur des services de livraisons."
Romain Syed
Cofondateur et CEO, Shippr

Shippr a développé son offre au départ de Bruxelles pour la Belgique et, depuis l'automne 2019, de Paris pour la région Île-de-France. En 2020, la crise a généré pour elle des effets à la fois négatifs et positifs, souligne Romain Syed, cofondateur et CEO: "négatifs, car on travaillait beaucoup pour des clients de l'horeca, du catering et de l'événementiel, dont l'activité s'est réduite comme peau de chagrin. Positifs, car elle a contribué à éduquer le marché et à faire comprendre aux consommateurs la valeur des services de livraisons."

Devenir un acteur européen

La plateforme Shippr collabore avec plus de 450 professionnels de la livraison, "tous rémunérés à leur tarif traditionnel", insiste-t-elle pour désamorcer les critiques éventuelles. De l'autre côté de la plateforme, elle a déjà convaincu quelque 400 commerçants et professionnels, dont des artisans comme Marcolini (chocolat), des e-boutiques durables comme Kazidomi, mais aussi de grands distributeurs comme Carrefour et Cora.

2
Millions d'euros
Shippr vient de récolter 2 millions auprès d'actionnaires existants et nouveaux.

Elle veut accélérer sa croissance sur Paris, et caresse des ambitions plus larges au plan européen. Dans un premier temps, Shippr a engagé 10 personnes depuis janvier (29 collaborateurs aujourd'hui) et prévoit d'en recruter 5 à 10 autres dans les mois à venir. Elle a aussi levé 2 millions. Quatre actionnaires existants y ont contribué: l'invest Sambrinvest, le fonds d'amorçage technologique et digital Seeder Fund, ainsi que deux business angels. De même que deux nouveaux: le fonds grand-ducal dédié aux technologies de l'information Dedicated Venture Capital et un 3ᵉ business angel.

"On veut se positionner comme acteur européen, raison pour laquelle on ira chercher des fonds à l'international, et du 'smart money' de préférence."
Romain Syed
Cofondateur et CEO, Shippr

Dans un deuxième temps, elle va lancer une levée de série A d'environ 7 millions d'euros. "On veut se positionner comme acteur européen, raison pour laquelle on ira chercher des fonds à l'international, et du 'smart money' de préférence, soit des investisseurs spécialisés dans nos matières", résume Romain Syed. "Mais il faut qu'on construise de bons indicateurs pour y arriver", ajoute-t-il. L'objectif est de boucler ce tour de table au 1ᵉʳ trimestre 2022.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés