Démission de François Cornelis, le président du CA de bpost

François Cornelis n'a pas survécu à la tempête qui frappe bpost.

Le président du conseil d'administration de bpost, François Cornelis, a rendu sa démission ce mardi. Il s'agit là d'un dommage collatéral du départ de l'ex-CEO Jean-Paul Van Avermaet.

Un mois à peine après le limogeage de son CEO, c'est au tour du président de bpost de faire ses valises. François Cornelis, arrivé en 2017 à la tête du CA, n'a pas résisté à la tempête qui frappe actuellement l'opérateur postal. Alors que son mandat d'administrateur indépendant courait jusque 2023, il s'en va avec effet immédiat.

Le mois passé, Jean-Paul Van Avermaet avait été poussé vers la porte de sortie par l'État, son actionnaire majoritaire. Les pouvoirs publics, déjà échaudés par "l'affaire G4S", avaient pris cette décision après la chute du cours de l'entreprise en bourse. Les résultats de l'opérateur étaient bien en deçà des attentes et les marchés avaient rapidement sanctionné ses piètres performances. François Cornelis, qui avait très brièvement pris en charge ses fonctions de CEO avant que celles-ci n'échoient à Dirk Tirez, a toujours soutenu son patron contre vents et marées, au grand dam d'une partie des autres administrateurs.

Ray Stewart reprend provisoirement le poste du président du CA, jusqu'à la prochaine assemblée générale du 12 mai.

Quelque jours avant son limogeage, François Cornelis avait encore pris la peine de soutenir publiquement Jean-Paul Van Avermaet. Selon lui, ces mauvaises performances n'ont pas été causées par une gestion défaillante, mais par un concours de circonstances et le poids du passé.

Rupture de confiance

Face à ce qui était considéré comme de l'immobilisme du CA, la ministre fédérale en charge des Entreprises publiques Petra De Sutter avait demandé au chef du gouvernement d'organiser un kern pour confirmer l'éviction du CEO. La ministre écologiste reprochait notamment au CEO son manque de transparence et de communication, ainsi que le contexte général difficile au sein de l'entreprise.

Ray Stewart prendra la présidence du CA de bpost jusqu'à la prochaine assemblée générale ordinaire des actionnaires, programmées le 12 mai prochain. Mike Stone reprend quant à lui la présidence du comité stratégique. Laurent Levaux demeure quant à lui président du comité de rémunération et de nomination.

Petra De Sutter a salué le travail difficile accompli par François Cornelis. "Il a conduit l'entreprise confrontée à nombreux défis importants. Pensez à l'acquisition de Radial aux États-Unis, à la baisse du volume de lettres et à la croissance de l e-commerce. Je souhaite beaucoup de succès à François Cornelis dans tous ses projets d'avenir." Elle a ajouté estimer que l'entreprise était entre de bonnes mains avec Ray Stewart.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés