Pascal Leurquin veut tenter de redresser Big Fish

©BELGAIMAGE

En réorganisation judiciaire par transfert d’activités, la société de vente en ligne de pièces détachées pour imprimantes, Big Fish, intéresse deux candidats. La société américaine S One et le fonds Futura Capital, créé par Pascal Leurquin et Boris Latour et qui propose d’investir 3 millions d’euros.

À la fin de l’année 2018, les entrepreneurs Pascal Leurquin et Boris Latour, présentaient le fonds Futura Capital, doté d’un capital de 40 millions d’euros (dont 10 millions injectés par la Sogepa). L’objectif de cette nouvelle structure? Sauver chaque année entre deux et trois entreprises en difficulté en Wallonie ou à Bruxelles en la rachetant, la remettant sur les rails et en la revendant deux ou trois plus tard avec une plus-value. Un cas concret se trouve actuellement sur la table des deux compères, mais ils ne sont pas les seuls sur la cible.

L’affaire dont il est question concerne la société Big Fish, active dans la vente en ligne de pièces détachées pour imprimantes. Basée à Jumet, la société, qui emploie actuellement 13 personnes, est sous le coup d’une procédure de réorganisation judiciaire (PRJ) par transfert d’activités. Pour le dire autrement, elle est à vendre. Nommé mandataire de justice dans ce dossier, l’avocat Nicholas Ouchinsky, après avoir reçu des marques d’intérêts de neuf candidats, a décidé de ne retenir que deux offres qui ont été présentées mercredi matin aux juges du tribunal de l’entreprise francophone de Bruxelles.

Deux offres

D’un côté, il y a une offre faite par la société américaine S One Nevada, active dans le secteur de l’impression. Celle-ci a fait une offre financièrement plus attractive pour les créanciers, vu qu’elle dépose 650.000 euros dont 576.000 euros pour le stock. S One a également fait connaître son intention de rester dans les murs de la société, tout en renégociant le bail avec le propriétaire. Enfin, la société américaine, qui entend englober Big Fish dans son propre réseau de sociétés, a assuré le maintien de l’emploi pendant douze mois. L’autre offre a été remise par le fonds Futura Capital, créé par Pascal Leurquin et Boris Latour.

La plus grande différence entre les deux offres repose sur le prix proposé pour la reprise. Là où S One débarque avec 650.000 euros, Futura Capital propose 60.500 euros et 15% du stock existant. Selon une évaluation réalisée par Clicpublic, ce stock vaudrait 576.000 euros. En additionnant l’offre de 60.500 euros et les 15% du stock, cela revient globalement à considérer une offre de 150.000 euros. Le fonds de Pascal Leurquin et Boris Latour a déjà annoncé qu’il ne reprendrait pas le bail existant, mais promesse a été faite aux travailleurs de rester dans les alentours de la société, et certainement pas à plus de 25 kilomètres du siège actuel. Enfin, le fonds Futura Capital a garanti le maintien de l’emploi pendant trois ans, tout en amenant un investissement de 3 millions d’euros.

Au cours de l’audience, Charles Bullman, l’avocat de Futura Capital a insisté sur cet investissement promis de trois millions d’euros, précisant que S One n’avait pas été capable de fournir une réponse précise sur ce point. D’autres différences entre les deux offres ont été pointées par le conseil du fonds, celui-ci s’échinant à convaincre les juges qu’il ne fallait pas seulement prendre en compte le critère financier. "Les Américains veulent acheter un fichier de clients. Dans douze mois, cette entreprise n’existera plus en Belgique", a encore déclaré Charles Bullman.

De son côté, Jean-François Goffin, l’avocat de Big Fish a tenu à exprimer une position de neutralité, se bornant à attirer l’attention du tribunal de l’entreprise sur l’urgence de la situation. Enfin, deux membres du personnel, représentant chacun un groupe de travailleurs, sont venus prendre la parole pour défendre leur position. Un groupe a fait savoir que les deux offres avaient le mérite d’exister et présentaient chacune des avantages et des défauts. L’autre groupe s’est prononcé en faveur de l’offre remise par S One.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect