Une vingtaine de bus détruits par le feu à Charleroi

Un expert a été désigné par le parquet, deux personnes ont été aperçues sur les lieux de l'incendie juste avant les faits, qui ont eu lieu durant la nuit. Les perturbations du trafic ont été limitées, selon les TEC.

Une vingtaine de bus ont été détruits dans un incendie au dépôt Genson, à Charleroi, dans la nuit de mardi à mercredi, a-t-on appris auprès des pompiers de la ville.

Aucune victime n'a été signalée dans cet incendie à l'origine encore inconnue, selon une responsable du Service incendie de Charleroi.

Le feu s'est déclaré dans le principal dépôt de la société publique de transports en commun TEC de Charleroi vers minuit et demi.

A l'arrivée des pompiers, les bus de la rangée centrale de ce dépôt, qui en compte trois, étaient la proie des flammes. Avec l'aide du personnel, les pompiers ont pu mettre les autres véhicules à l'abri et l'incendie a pu être maîtrisé en deux heures. Sur les 60 bus du dépôt, 22 ont finalement été détruits.

L'incident a suscité quelques problèmes dans les horaires et le trafic des transports en commun wallons: certains services ont été supprimés aux premières heures. Les inconvénients pour les voyageurs devraient toutefois être limités, précise-t-on aux TEC.

Les TEC disposent en effet de deux autres dépôts dans la région de Charleroi et des bus ont été fournis par le dépôt de Jumet. De plus, en raison de la proximité des vacances, le volume des voyageurs s'était déjà considérablement réduit ces derniers jours.

L'incendie nécessitera la désignation d'un expert appelé par le parquet de Charleroi afin d'en déterminer les causes. Deux personnes ont été aperçues sur les lieux peu avant les faits.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés