VPK Packaging s'attaque à la Wallonie

Pierre Macharis, CEO de l'entreprise d'emballage en carton VPK Packaging, va investir en Wallonie. ©Emy Elleboog

Le géant belge de l’emballage débourse 6,5 millions d’euros pour un tout nouveau site de production à Courcelles. C'est la première fois que le groupe flamand investit en Wallonie. Objectif: séduire les PME du sud du pays.

Cartonneries de Wallonie. C’est le nom, ultrafrancophone, qu’a choisi le groupe flamand VPK Packaging pour sa dernière filiale, un site de production et distribution de cartons ondulés installé à Courcelles. Spécialisé dans les produits d’emballage de protection pour la logistique dans les secteurs de l’alimentaire, des cosmétiques et des produits de consommation, VPK Packaging est actif partout en Europe et dépasse les 800 millions d’euros de chiffre d’affaires, pour un bénéfice de plus de 100 millions d’euros.

"Il est primordial pour nous d’être proche de notre clientèle et nous voulons nous attaquer au marché des PME wallonnes."
Pierre Macharis
CEO de VPK Packaging

Une expansion appuyée notamment par les sites de production du groupe en France, dans les pays de l’Est ou même au Royaume-Uni, mais c’est la première fois que l’entreprise, dirigée par Pierre Macharis, dispose d’une implantation en Wallonie. "Ce type spécifique d’emballage, très volumineux et bon marché doit être produit à flux tendu et sur des délais très courts", explique Pierre Macharis, CEO de VPK Packaging, "il est donc primordial pour nous d’être proche de notre clientèle et nous voulons nous attaquer au marché des PME wallonnes".

Un emplacement idéal

6,5 millions €
Le montant qui sera investi par VPK Packaging à Courcelles

Quant à l’emplacement du site choisi, "il est idéal, extrêmement bien desservi au niveau des axes autoroutiers Mons-Charleroi, ce qui nous permettra de rayonner dans toute la Wallonie, vers Bruxelles, le nord de la France et le sud de la Flandre", ajoute le CEO. En tout, le groupe investit 6,5 millions d’euros sur le site, qui occupera à terme une trentaine de personnes. VPK Packaging a en fait racheté un bâtiment de plus de 12.000 m² à une entreprise en faillite. "Il y a eu un effet d’opportunité mais nous étions à la recherche d’un site dans la région depuis un moment."

Se renforcer sur les PME

Et d’évoquer le tissu économique wallon, composé de nombreuses entreprises de tailles diverses, marché sur lequel VPK n’était pas encore assez présent. "Nous sommes très bien implantés sur les grands donneurs d’ordre mais il y a là une carte importante à jouer pour VPK".

À noter que les Cartonneries de Wallonie seront également le site le plus moderne du groupe en Belgique. "Les processus d’impression y seront en grande partie numérisés, ce qui nous permettra de gagner en rapidité".

"La Belgique est un pays fantastique en termes d’infrastructures et de localisation."
Pierre Macharis
CEO de VPK Packaging

La nouvelle implantation rentre dans le cadre d’une stratégie plus large du groupe, qui investira 60 millions d’euros cette année. Le groupe mise d’ailleurs largement sur la Belgique, "qui est un pays fantastique en termes d’infrastructures et de localisation", ajoute le CEO.

Précisons que le groupe, concurrent de titans mondiaux comme Stora Enso ou Sappi, repose presque uniquement sur le marché européen. "Nous avons bouclé des partenariats avec d’autres entreprises similaires, ce qui nous a notamment permis de séduire un client comme Amazon". Pas de quoi, pour autant, relâcher ses efforts sur le marché du e-commerce. "La croissance y est impressionnante mais la concurrence est acharnée, et on a aucune garantie de maintenir ce contrat à long terme et cela ne représente, à l’heure actuelle, que 5% de nos résultats".

[Suivez Younes Al Bouchouari sur Twitter en cliquant ici]

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés