Co.Station BXL, village digital à Bruxelles

Olivier Peeters et Baudouin de Troostembergh, cofondateurs de Co. Station BXL. ©doc

Co. Station BXL, "village" pour entreprises digitales en croissance, est inauguré ce jeudi à Bruxelles. Dans les faits, il tourne déjà à 90%.

Le nom est resté le même, le lieu aussi, tout comme l’objectif de fond: permettre à de jeunes entreprises en forte croissance (dites "scale-up", par opposition à start-up) d’accélérer leur développement. Pour le reste, Co.Station BXL n’a plus grand-chose à voir avec la première société qui portait le même nom, lancée début 2014 et tombée en faillite quelques mois plus tard.

SocialCom, PME versée dans la communication sur les réseaux sociaux, et la banque BNP Paribas Fortis sont les 2 partenaires à 50/50 de la nouvelle structure, créée en février dernier. Ils ont gardé la marque parce qu’"elle était déjà bien implantée", estiment les cofondateurs Baudouin de Troostembergh (SocialCom) et Olivier Peeters (BNP Paribas Fortis). Ce jeudi a lieu le lancement officiel de leur accélérateur d’entreprises, qui tourne déjà à 90%.

"Nous aurons réussi lorsque l’une ou l’autre entreprise passée par Co.Station BXL aura écrit sa success story."
Baudouin de Troostembergh et Olivier Peeters

À proximité de la gare centrale à Bruxelles, le "village" de 3.000 m² accueille déjà une trentaine d’entreprises, soit quelque 220 personnes: Skryv, TagTagCity, PKHA, idweaver, Sixdots, MyMicroInvest, SocialCom, etc. Bref, rien que du digital. "C’est notre focus et on n’en sortira pas", situe Olivier Peeters. "Notre but est que tout le monde parle la même langue au sein du village, que chacun ait une plus-value pour les autres."

L’autre fil conducteur, c’est la "scale-up". Baudouin de Troostembergh: "Nous nous focalisons sur les entreprises qui ont déjà leur(s) produit(s) et leurs premiers clients mais qui ne sont pas encore équipées pour booster leurs ventes".

Co.Station BXL entend jouer son rôle d’accélérateur "en les accompagnant dans leur phase de croissance, notamment en mettant à disposition des experts (Thierry Deleuze, Cédric Donck, Béatrice de Mahieu, etc.) du fundraising, de l’entrepreneuriat, de la vente ou du coaching". Une "academy" proposera aussi des programmes pour différents publics (entrepreneurs, investisseurs, grandes entreprises, etc.).

Idéalement, les deux entreprises fondatrices aimeraient partager le capital avec deux autres actionnaires. Des contacts ont lieu en ce sens. Ils se sont donné deux ans pour être à l’équilibre et estiment qu’ils auront réussi "lorsque l’une ou l’autre entreprise passée par Co.Station BXL aura écrit sa success-story".

[Suivez Paul Gérard sur Twitter en cliquant ici]

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés