Un administrateur sur quatre est une femme

Hilde Laga, qui occupe la septième place du classement, est l’administratrice qui détient le plus de pouvoir. Elle est présidente de GIMV et administratrice de Barco, Agfa-Gevaert et Greenyard Foods. ©hilde laga

Le plafond de verre se fendille. C’est du moins ce que révèle l’enquête bisannuelle de L’Echo.

Les conseils d’administration des 126 sociétés cotées sur Euronext Bruxelles se féminisent à toute allure. Près d’un quart des 1.008 administrateurs sont des femmes. En 2014, elles ne représentaient que 20%, et dix ans plus tôt, à peine 6%.

Cette féminisation se manifeste également en termes de pouvoir. Pour établir notre classement, nous attribuons des points à chaque administrateur en fonction de la taille de l’entreprise dans laquelle il/elle siège et du rôle qu’il/elle assume. Par exemple, un président obtient davantage de points qu’un simple administrateur.

Alors qu’en 2014, on dénombrait une seule femme dans le top 20, on en compte aujourd’hui quatre. Il s’agit de l’ancienne avocate d’affaires, Hilde Laga, de la CEO de Proximus, Dominique Leroy, de la patronne de Melexis, Françoise Chombar, et d’Evelyn du Monceau, qui détient notamment des mandats chez UCB et Solvay. Laga, qui occupe la septième place, est l’administratrice qui détient le plus de pouvoir. Elle est présidente de GIMV et administratrice de Barco, Agfa-Gevaert et Greenyard Foods.

Il est intéressant de noter que 21 des 126 entreprises – soit une sur six – sont encore des bastions masculins. Par exemple, Picanol, le fabricant de machines à tisser, Resilux, le spécialiste en bouteilles PET, et l’entreprise de biotechnologie Tigenix ne comptent aucune femme dans leur Conseil d’administration.

Découvrez tous les résultats de l’enquête dans L’Echo de ce samedi.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés