50 millions d'euros pour recaser 200 ouvriers d'Arcelor

©BELGA

La Wallonie va débloquer une enveloppe pour la formation des salariés licenciés. udil.be coordonnera la formation de 200 anciens travailleurs d’ArcelorMittal.

Le gouvernement wallon a décidé de financer lun nouveau groupement d’employeurs, udil.be, qui servira de réceptacle d’accueil des travailleurs licenciés d’ArcelorMittal Liège.

Organisé sous la forme d’une asbl, le groupement bénéficiera d’une subvention annuelle de 25 millions pendant 2 ans et ce, via la Sogepa. Il assurera la coordination des formations de plusieurs dizaines de travailleurs qui vont perdre leur emploi dans le cadre de la fermeture des outils liégeois du groupe.

Au total, 200 travailleurs seront logés dans Udil, qui se chargera ensuite de les louer, moyennant une facturation, aux entreprises affiliées. Celles-ci sont au nombre de 5 actuellement: ArcelorMittal, FN Herstal, Techspace Aero, Magotteaux, les Ateliers de la Meuse. C’est donc UDIL qui sera l’employeur des travailleurs licenciés.

Randstad établit les compétences

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés