L'action Nyrstar plonge pour sa reprise de cotation

©nyrstar

L'action Nyrstar était suspendue depuis juin, faute d'informations financières. Les résultats financiers ont été publiés vendredi soir, avec l'avis de Deloitte, et la cotation a donc pu reprendre ce lundi. L'action a cependant bu la tasse d'entrée de jeu. Laurent Arnauts, avocat des petits actionnaires, indique préparer un action en dommages et intérêts.

Suspendue depuis le 25 juin, la cotation de l'action de Nyrstar  a repris ce lundi à midi, lit-on dans un communiqué de la FSMA, le gendarme boursier. A la reprise, l'action Nyrstar s'affichait en net recul (-28,27% à 0,1365 euro). 

La cotation avait été suspendue alors que les informations sur les résultats 2018 et d'autres documents (offrant aux actionnaires toute la clarté sur l'avenir de Nyrstar) tardaient à être publiés. C'est chose faite depuis vendredi pour les comptes et le rapport des réviseurs. >Retrouvez ici le communiqué de Nyrstar.

Deloitte, le réviseur, a donc approuvé les comptes révisés 2018, mais avec certaines réserves.

Dans son rapport, Deloitte énumère les inspections effectuées. Au final de cette analyse approfondie, Deloitte conclut que les états financiers de la société donnent une image fidèle de la situation du groupe fin 2018, à l'exception de "certains effets possibles de certains éléments".

Vers une action judiciaire

"Ce rapport de Deloitte renforce nos trouvailles concernant les manquements de Nyrstar en matière de mauvaise gestion interne", indique Me Arnauts qui défend les petits actionnaires de spécialiste des matières premières. "Il est inacceptable que Deloitte ait passé ceci sous silence lors de son premier rapport remis en mai et ait refusé de répondre aux questions des actionnaires lors de l’assemblée générale du 25 juin."

Laurent Arnauts confirme par ailleurs qu'il est occupé à préparer une action en dommages et intérêts avec, en ligne de mire, le réviseur. Pour l’avocat, le silence des administrateurs alors que les actionnaires étaient ignorants de la situation est totalement inacceptable.

Notons que la publication des résultats semestriels, prévue ce lundi, a elle été reportée au 29 novembre. >Lire ici le communiqué.

En quête de documents

Fin juin, le plan de sauvetage de Nyrstar était enfin présenté. Les actionnaires y apprenaient leur expropriation pour un euro. Ils restaient toutefois sur leur faim en matière de documents disponibles pour saisir tous les tenants et aboutissants de cette recapitalisation par Trafigura. Ce plan vise, en effet, à créer une Newco détenue à 98% par Trafigura et à 2% par Nyrstar.

Le dossier avait alors basculé devant les tribunaux qui ont obligé le groupe à publier les documents réclamés. Décision à laquelle Nyrstar s'oppose.  

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect