L'ex-patron de Nyrstar retrouve du travail auprès de la concurrence

©Dieter Telemans

Hilmar Rode avait, fin août, quitté le groupe Nyrstar d'un commun accord, disait-on, avec la direction. C'est désormais au sein du concurrent Glencore qu'il poursuivra sa carrière.

CEO de Nyrstar jusqu'à sa reprise par Trafigura, Hilmar Rode rebondit. Il va en effet prendre la direction du département "cuivre" de Glencore , un des concurrents du spécialiste du zinc. Selon un porte-parole de Glencore, Rode sera spécifiquement en charge de la mise en place de la stratégie opérationnelle et des services techniques, lit-on sur Bloomberg.

Le groupe n'est pas étranger à Hilmar Rode. Avant d'arriver chez Nyrstar, il avait déjà œuvré au sein du département "zinc". Il avait ensuite quitté Glencore pour BHP, avant finalement de prendre la direction de Nyrstar.

Restructuration et nouvelle gouvernance

Ce recrutement intervient alors que la reprise de Nyrstar par Trafigura est passée à la loupe par le gendarme des marchés, la FSMA, mais aussi de petits actionnaires qui se considèrent comme dupés.

Quant à Hilmar Rode, le groupe avait déjà indiqué lors de l'assemblée générale de juin dernier qu'une fois la restructuration bouclée, le CEO serait remplacé.

Avant son départ, il avait toutefois obtenu la promesse de percevoir, en plus de son salaire, une prime de 1,5 million de CHF (1,37 million d'euros). De quoi lui faire passer plus facilement la pilule à la suite de la perte de valeur de son quasi-million de dollars en actions Nyrstar. Ces actions ne valent en effet plus rien.


Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect