ArcelorMittal intéressé par le producteur de charbon Massey Energy

Le géant mondial de l'acier ArcelorMittal serait sur les rangs pour racheter le groupe minier américain Massey Energy Company, rapporte lundi le quotidien financier Wall Street Journal (WSJ), citant des sources proches du dossier.

ArcelorMittal "fait partie des entreprises qui ont manifesté leur intérêt si le producteur de charbon décidait de se vendre", écrit le quotidien des milieux d'affaires américain.

Les discussions entre les deux groupes ont commencé il y a quelques mois mais ne seraient pour l'instant qu'à un stade préliminaire, avance le WSJ. Aucun accord n'est imminent, ajoute le quotidien.

ArcelorMittal n'était pas joignable lundi en début de matinée.

Massey, sixième producteur de charbon aux Etats-Unis, explore depuis quelques mois des alternatives stratégiques, dont une possible reprise par un concurrent ou un fonds d'investissement, ou une recapitalisation.

Le conseil d'administration a mis en place mi-octobre un comité spécial et s'est adjoint la banque suisse UBS pour conseil.

Fondé dans les années 1920 par une puissante famille industrielle de Virginie (est), le groupe Massey produit quelque 40 millions de tonnes de charbon par an et se dit "le plus gros producteur de houille des Appalaches", en Virginie Occidentale.

Il a réalisé un chiffre d'affaires de 2,3 milliards de dollars en 2009.

En avril dernier, un incendie meurtrier --le plus grave depuis 40 ans-- dans une de ses usines a fait chuter considérablement son action à la Bourse de New York.

D'autres groupes ont aussi manifesté leur intérêt pour Massey.

Le producteur de charbon indien Coal India, qui envisage de prendre une participation dans Massey, est en discussion pour racheter l'entreprise américaine, affirme le WSJ.

C'est toutefois le quatrième producteur de charbon américain Alpha Natural Resources Inc qui tiendrait la corde. Il aurait soumis une offre ferme de rachat.

Massey pesait environ 4,8 milliards de dollars à la clôture de la Bourse de New York vendredi. Il devrait examiner ses différentes options la semaine prochaine lors d'une réunion de son conseil d'administration, d'après le WSJ.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés