Cascade d'assemblées en vue chez Nyrstar

©Nyrstar

Nyrstar convoque ses actionnaires en assemblée extraordinaire le 14 mars pour, entre autres, déplacer la date de son assemblée annuelle à la fin juin.

Les actionnaires de Nyrstar sont convoqués pour participer à une assemblée extraordinaire planifiée pour le 14 mars prochain. Mais comme l’un des deux points à l’ordre du jour nécessite un quorum de 50% minimum d’actions déposées, il y a fort à parier qu’une seconde assemblée sera convoquée. La date est déjà fixée : le 4 avril.

Le premier point à l’agenda est celui qui requiert ce quorum. Il s’agit de déplacer la date de l’assemblée annuelle du troisième jeudi d’avril au dernier mardi du mois de juin. Ce n’est pas une surprise. Dans la dernière mise à jour de sa situation financière et opérationnelle, le spécialiste du zinc avait annoncé un report de la date de la publication de ses résultats annuels au 30 avril et la tenue de l’assemblée annuelle au 25 juin.

Si le scénario envisagé par certains analystes financiers d’une transformation de la gigantesque dette de Nyrstar en nouvelles actions se concrétise une assemblée extraordinaire sera, sans doute, nécessaire comme ce fut le cas pour une opération similaire organisée fin 2017 par Option devenue entretemps Crescent. Sans compter les obligataires qui pourraient aussi être convoqués en cas de la restructuration de la dette. 

Le second point soumis au vote des actionnaires porte sur la nomination d’un administrateur indépendant en la personne de Jane Moriarty et cela pour une durée de quatre ans. Elle siège déjà dans trois autres conseils d’administration et a travaillé pendant 29 ans chez KPMG où elle s’est spécialisée dans les restructurations.

Une compétence qui sera bien utile chez Nyrstar. Elle y rejoindra les deux autres administrateurs indépendants : Carole Cable et Anne Fahy. Face à ces trois dames, quatre représentants masculins de Trafigura, l'actionnaire de référence du groupe belge.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect