Glencore réduit sa production de zinc, Nyrstar en profite

Ivan Glasenberg, patron de Glencore ©Bloomberg

Le géant des métaux entend lutter contre les prix actuellement très bas du zinc et préserver la valeur des réserves enfouies. L'annonce constitue donc une bonne nouvelle pour le secteur et pour Nystar en particulier.

Le géant des mines et du négoce Glencore a annoncé vendredi son intention de réduire de 500.000 tonnes sa production de zinc, ce qui représente environ 4% de l'offre mondiale, face à la chute des cours des matières premières.

Les cours du zinc, qui ont chuté de 30% depuis le mois de mai, à leurs plus bas niveaux en cinq ans, ont repris 6% sur la nouvelle qui suit la récente annonce de réduction de sa production de cuivre et qui pourrait être un signe que les cours des métaux ont touché leur point bas, estiment des analystes.

"En tout cas pour les marchés où ils sont dominants, le nickel et le zinc notamment, cela pourrait annoncer une tendance un peu plus positive", dit l'analyste Daniel Hynes d'ANZ à Sydney. "Quant à savoir si c'est un ressort suffisant pour un rally plus durable des cours des métaux, nous devrons voir un ou deux autres producteurs suivre le mouvement."

Glencore, premier producteur mondial de minerai de zinc, a annoncé que cette réduction représentait environ un tiers de sa production annuelle, essentiellement dans des mines en  Australie, où 535 emplois seront supprimés, ainsi que dans des mines en Amérique du Sud et au Kazakhstan.

Cette décision fait suite à une série de mesures annoncées le mois dernier pour tenter de réduire d'un tiers la dette de 30 milliards de dollars du groupe, dont une baisse de la production de cuivre, une suspension du dividende, la ventes de certains actifs et une augmentation de capital.

"Glencore reste positif en ce qui concerne les perspectives à moyen et long terme pour le zinc, le plomb et l'argent, mais nous adoptons un approche pragmatique pour gérer notre production en réaction aux cours actuels", déclaré le groupe.

Une bonne nouvelle pour Nyrstar

L'action Nyrstar , qui a atteint un plus bas, pourrait profiter de cette annonce. A cause de la crainte d'un ralentissement de la croissance en Chine, le prix du zinc a perdu 25% de sa valeur et cela se ressent immédiatement dans les résultats du groupe belge.

Une réduction de production d'un tiers chez Glencore pourrait inverser la tendance. Le prix du zync est déjà en hausse de 6% ce vendredi.

Les analyste de Citigroup se montrent positifs. "Nous nous attendons à ce que la production mondiale de zync atteigne 14 millions de tonnes en 2016, soit 500.000 que ce qui était prévu. Ce déficit devrait avoir un impact positif sur les prix du zync."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés