Junck (Nyrstar): "nos résultats devraient être bons" en 2010

Selon Roland Junck, directeur général de Nyrstar, la demande de zinc ne va pas faiblir. "Nous n’allons certainement pas réduire notre production. Nous sommes à un niveau de production où nos résultats devraient être bons", a-t-il affirmé.

Vos résultats ont dépassé les attentes du marché. Comment expliquez-vous cette croissance?

Pour nous, ces résultats sont en ligne avec nos attentes. Ceci dit, je pense qu’il ne faut pas comparer le premier semestre de l’exercice 2010 avec celui de 2009, mais bien avec celui de l’année 2008. Nous sommes revenus à un Ebitda proche de la première moitié de 2008. Deux points sont importants pour expliquer cela: ce sont les réductions de coûts et la contribution encourageante des mines. Je suis également très content que l’usine de Balen ait eu la plus grande productivité de toutes les usines du groupe.

Quelles sont vos attentes pour le reste de cette année? Avez-vous des nouvelles acquisitions minières en vue?

Je ne peux pas faire de pronostic sur le prix du zinc. Il tourne actuellement aux alentours de 1.850 et 1.900 dollars la tonne et devrait rester au même niveau durant le reste de l’année. La production des mines lors de la seconde moitié de l’exercice devrait nous permettre de compenser la volatilité des prix.

Quant aux acquisitions minières, oui, cela fait partie intégrante de notre stratégie. Mais si vous êtes acheteur, il faut aussi un vendeur en face de vous. J’avais indiqué un objectif de 30% de mines dans notre activité, et nous sommes actuellement à 25%. Mais je ne suis pas obsédé par cela. Si nous ne trouvons pas cette année, nous trouverons au début de l’année prochaine.

Les sidérurgistes se montrent pessimistes pour le troisième trimestre, notamment face au tassement de la croissance chinoise. Sentez-vous également un ralentissement de la reprise?

Non. Nous vendons toute notre production.

Nous sommes convaincus que nos ventes vont rester les mêmes. Nous n’allons certainement pas réduire notre production. Nous sommes à un niveau de production où nos résultats devraient être bons.

Propos recueillis
par Vincent Georis

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés