L'assemblée des actionnaires de Nyrstar s'annonce chaude

Nouveau bras de fer en vue entre les actionnaires minoritaires de Nyrstar et Trafigura. ©Kristof Vadino

Les actionnaires minoritaires de Nyrstar ont fait ajouter deux points à l'ordre du jour de l'assemblée générale qui se tiendra le 29 juin. Ils portent sur les administrateurs indépendants.

Nouveau bras de fer à l’horizon entre les actionnaires minoritaires de Nyrstar et le groupe Trafigura.

Comme la loi le leur permet, les premiers, forts d’une participation de 6,64% détenue conjointement par Kris Vansanten, Bee Inspired BV et Quanteus Group BV, ont ajouté deux points à l’ordre du jour de l’assemblée de Nyrstar qui se tiendra le 29 juin.

Quatre administrateurs visés

Le premier met en cause le caractère indépendant de certains administrateurs de la société. Ils demandent que l’assemblée décide que les administrateurs actuels -Martyn Konig, Carole Cable, Jane Moriarty et Anne Fahy - ne soient pas considérés comme des administrateurs indépendants au sens de la législation.

Ils avancent plusieurs critères en soutien de leur demande, notamment des indications d’une association de facto avec Trafigura qui aurait, de facto, le contrôle sur Nyrstar. Ils pointent également les positions prises envers les actionnaires minoritaires dans les procédures en cours lancées par des actionnaires dans l’intérêt de la société, mais qui ne sont pas soutenues par le conseil d’administration.

Assemblée spéciale

Le deuxième point ajouté à l’ordre du jour découle du premier qui met, comme on l’a vu, sérieusement en doute le caractère d’indépendance de certains administrateurs. Les minoritaires souhaitent que le CA convoque, dans les 60 jours, une assemblée spéciale portant sur la nomination d’administrateurs qui répondront aux critères d’indépendance. Tous les actionnaires de Nyrstar pourront proposer des candidats si ce point est accepté.

Il faudra se compter à l’occasion de cette assemblée qui s’annonce tendue.

Il faudra se compter à l’occasion de cette assemblée qui s’annonce tendue. Selon les derniers chiffres de la FSMA, les actionnaires minoritaires détiennent ensemble 13,77%, tandis qu'Urion Holdings, véhicule de Trafigura, possède un bloc de 24,42%.

Rappelons que, pour faire simple, les minoritaires de Nyrstar contestent les transferts d’actifs de l’ancien numéro un mondial du zinc vers une société détenue à 98% par Trafigura.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés