Publicité

L'envolée des prix énergétiques traduite chez Nyrstar par une production réduite

Le site belge de Balen sera une des trois usines de Nyrstar à réduire sa production. ©Nyrstar

Face à l’augmentation des prix de l'énergie, Nyrstar réduit la production dans ses sites européens. Son CEO ajoute qu'il n'y aura aucun impact sur l'emploi.

"À compter de ce jour, Nyrstar va réduire la production dans ses trois fonderies européennes. Cette diminution pourra aller jusqu’à 50% de la capacité nominale." Telle est la réponse de l'entreprise à la hausse des prix de l'énergie.

L'usine néerlandaise de Budel connaissait déjà une production réduite depuis fin septembre. Désormais, la mesure s'étend aux usines de Balen (en Belgique) et Auby (en France).

"Nos usines étant entièrement électrifiées, nous disposons de la souplesse opérationnelle nécessaire pour réagir rapidement aux prix élevés de l'énergie."
Daniel Vanin
CEO de Nyrstar

"Bien que nos opérations soient plus efficaces que jamais et qu'elles augmentent leur capacité et leur production, nous avons dû prendre la décision difficile de réduire temporairement notre production. Nos usines étant entièrement électrifiées, nous disposons de la souplesse opérationnelle nécessaire pour réagir rapidement aux prix élevés de l'énergie," explique Daniel Vanin, le CEO dans un communiqué.

Il ajoute que si les prix élevés de l'énergie ont un impact sur la production de zinc, la réduction "temporaire" de production ne devrait pas avoir d'incidence sur l’emploi.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés