L'ex-CEO de Nyrstar devient président de British Steel

Roland Junck en 2014. ©Photo News

Roland Junck qui fut CEO de Nyrstar de 2009 à 2014 retourne dans la sidérurgie où il a passé une grande partie de sa carrière. Il a été nommé président exécutif de British Steel.

Les actionnaires de longue date de Nyrstar le connaissent bien. Roland Junck qui fut de 2009 à fin 2014 le directeur général du leader mondial de la production de zinc fait un retour dans la sidérurgie. Comme le signale le site Paperjam, il a été nommé au poste de président du conseil d’administration de British Steel, l’entreprise issue de la vente de la section de produits longs Europe de Tata Steel à Greybull au printemps dernier.

En attendant que la société se trouve un CEO, Roland Junck assurera la présidence exécutive de la nouvelle société. En dehors de l’intermède Nyrstar, Roland Junck a fait toute sa carrière dans l’acier et fut même CEO du nouveau groupe issu de la fusion d’Arcelor et de Mittal entre août et novembre 2006.

Chez Nyrstar, on s’en souvient, il a été remercié fin 2014 alors que le groupe Trafigura, négociant en matières premières, se posait en premier actionnaire du groupe.  Son bilan aux commandes du producteur de zinc fut plus que mitigé. Il a dû, bien sûr, faire face à des vents contraires comme la chute du cours du zinc ou la faillite de la filiale finlandaise Talvivaara. Mais la stratégie d’intégration qu’il a menée et qui passait par l’achat de mines de minerais de zinc s’est révélée un cuisant échec.

Actuellement dirigée par Bill Scotting, également un ex d’ArcelorMittal, Nyrstar rétropédale et essaye de vendre tout ou partie de ses actifs miniers.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect