La FSMA demande le report du vote de Nyrstar sur la dissolution

©Hollandse Hoogte

Alors qu'une assemblée générale extraordinaire des actionnaires de Nyrstar se tenait ce mardi à huis clos devant un notaire (à cause du Covid 19), la FSMA conseille à Nyrstar de reporter le vote concernant sa dissolution, en attendant que la justice se prononce sur la désignation d'un collège d'experts.

Les jours se suivent et ne se ressemblent décidément pas dans le dossier Nyrstar. Alors qu'une assemblée générale extraordinaire se tenait à huis clos devant un notaire, la FSMA, le gendarme des marchés, est sortie du bois pour demander à la société de reporter la décision de mise en liquidation de la société jusqu'à ce que la justice se prononce sur une demande d'une poignée d'actionnaires minoritaires. 

On le sait, Nyrstar et une série de petits actionnaires s'affrontent en justice depuis plus d'un an. Si on peut clairement distinguer deux groupes d'actionnaires, ils s'opposent tous les deux au démantèlement de Nyrstar. Les actionnaires estiment avoir été lésés lors d'une transaction passée avec Trafigura, l'actionnaire principal de Nyrstar. A la suite de cette restructuration - validée par les obligataires - l'essentiel des actifs a été transféré dans une Newco détenue à 98% par Trafigura. Les 2% restants sont aux mains de Nyrstar. Depuis, les petits actionnaires, qui estiment avoir été tenus dans l'ignorance de la réalité de la situation de Nyrstar, se battent en justice contre le démantèlement de Nyrstar. 

Assemblée générale à huis clos

Dans le courant du mois de décembre 2019, les actionnaires avaient dû se prononcer pour ou contre la poursuite des activités. Ne disposant pas d'informations suffisantes sur les comptes de Nyrstar, ils n'avaient pas souhaité voter pour la poursuite des activités, faisant acter cette position au procès-verbal de l'assemblée générale. Suite logique de cette première assemblée, une nouvelle réunion des actionnaires se tenait ce mardi 2 juin pour voter, cette fois, la dissolution de Nyrstar

Les actionnaires estiment avoir été lésés lors d'une transaction passée avec Trafigura, l'actionnaire principal de Nyrstar.

Mais de cela, les petits actionnaires ne veulent pas non plus. Une poignée d'entre eux, représentés par RSQ Investors, a intenté une action devant le tribunal de l'entreprise d'Anvers afin d'obtenir, entre autres, la désignation d'un collège d'experts. C'est dans ce contexte précis que la FSMA est intervenue par voie de communiqué en demandant à Nyrstar de reporter la décision de mise en liquidation de la société jusqu'à trois mois au moins après le prononcé d'une décision de justice définitive relative à cette désignation d'experts.

L'idée est de donner toute latitude aux actionnaires de bénéficier des informations financières suffisantes afin de pouvoir décider du sort de la société en connaissance de cause. En théorie, une nouvelle assemblée générale extraordinaire devrait se tenir le 30 juin prochain. Reste à voir quelle sera la position de Nyrstar. 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés