Publicité
Publicité

La justice suspend l'enquête sur le rachat de Nyrstar par la société suisse Trafigura

©Hollandse Hoogte / Merlin Daleman

La justice a ordonné la suspension de l'enquête sur le rachat de Nyrstar par la société de matières premières Trafigura.

Le tribunal de l'entreprise d'Anvers a ordonné vendredi la suspension de l'enquête d'experts sur le rachat de Nyrstar par la société suisse de matières premières Trafigura. C'est ce qu'a annoncé ce lundi la société belge cotée en Bourse. Les actionnaires minoritaires, qui contestent juridiquement la vente de la fonderie de zinc de Balen, doivent en effet d'abord présenter un aperçu détaillé de leurs transactions d'actions.

Les actionnaires minoritaires reprochent à Trafigura un manque de transparence dans l'acquisition de Nyrstar, qui a été rachetée après avoir connu des difficultés financières. Fin octobre 2020, le tribunal de l'entreprise d'Anvers avait désigné un panel de trois experts pour enquêter sur le bon déroulement de la reprise.

Le 4 février dernier, Trafigura avait ensuite déposé une tierce opposition demandant la clôture immédiate de l'enquête. Dans un arrêt rendu vendredi, le tribunal a décidé de suspendre l'enquête jusqu'à l'audience du 28 septembre.

La suspension donnera aux actionnaires le temps de "fournir des preuves écrites de leur participation et de leurs transactions dans la société et permettra aux parties, y compris la société, de décider des conséquences juridiques des documents nouvellement soumis, après quoi le tribunal prendra une décision", précise Nyrstar dans une communication.

"Ce jugement confirme une fois de plus le sérieux de la cause pour laquelle nous nous battons. Tout d'abord, il est de plus en plus évident que Trafigura fait tout ce qu'elle peut pour ne pas dévoiler le fond de l'affaire", ont réagi les petits actionnaires représentés par RSQ Investors qui regrettent au passage que Trafigigura "présente les victims comme des spéculateurs fortunés".

"Plus nous creusons ce dossier, moins il y a de doute sur le bien-fondé de l'affaire".
Les petits actionnaires de Nyrstar représentés par RSQ Investors

"Plus nous creusons ce dossier, moins il y a de doute sur le bien-fondé de l'affaire", expliquent encore les petits actionnaires de Nyrtsar. "Il est désormais prouvé que le conseil d'administration, en vertu des conditions du non-recourse loan accordé par Trafigura à Nyrstar, est obligé de danser au rythme de Trafigura", précisent-ils encore.

La semaine dernière, lors de l'assemblée générale, plus de 99% des actionnaires minoritaires avaient voté en faveur de la nomination d'un administrateur indépendant, mais ils s'étaient opposés à la volonté de Trafigura, l'actionnaire majoritaire, qui avait voté contre.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés