Publicité
Publicité

Le marché salue les résultats d'Umicore

Fort d'un premier semestre prometteur et de belles perspectives pour la 2e partie de l'exercice, Umicore relève ses prévisions 2010. L'entreprise distribuera un dividende intérimaire en octobre.

Le groupe Umicore annonce que sa performance au premier semestre de 2010 s'est considérablement améliorée par rapport aux faibles niveaux des six premiers mois de 2009. Le semestre se clôture sur des revenus de 987,1 millions d'euros contre 860,2 millions au 1er semestre de 2009, ce qui correspond à une hausse de 15%.

"La reprise s'est accélérée lors de la première partie de l'année, de telle sorte que nous sommes confiants que notre chiffre d'affaires reviendra à un niveau comparable à celui qu'il avait un an avant le début du ralentissement économique", a expliqué le CEO d'Umicore Marc Grynberg lors d'une conférence de presse.

"L'amélioration des résultats a été conduite par une reprise du secteur Advanced Materials et de Precious Metals Products & Catalysts, ainsi qu’à l'impact positif des mesures de réduction des coûts", a précisé le CEO. Il a souligné "l'augmentation des volumes, en particulier dans les applications automobiles et électroniques".

L'EBIT récurrent ressort à 186,3 millions contre 49,5 millions un an plus tôt et un EBITDA de 244,3 millions contre 111,6 millions. Par action, le bénéfice ajusté est de 1,24 euro contre 0,18 euro.

Le marché a salué cette performance, puisque vers 12h10 le titre progressait de 3,5% à 28,7 euros sur Euronext.

Tous les secteurs enregistrent une belle croissance, à l'exception du zinc, resté stable par rapport à 2009. "Cela reflète une moins bonne activité dans le secteur de la construction", a indiqué Marc Grynberg. Vu l'augmentation des projets dans ce domaine, le CEO s'attend néanmoins à une meilleure croissance du zinc pour le reste de l'exercice.

La société précise encore que bien que l'augmentation conjointe des revenus et des prix des métaux ait conduit à un besoin plus important en fonds de roulement, ce qui a eu un impact sur le cash-flow opérationnel et a engendré une augmentation de la dette nette, le ratio d'endettement (gearing) est resté faible (13,7 %).

Fort de tous ces éléments, Umicore a relevé sa prévision concernant ses bénéfices annuels. Désormais, il s'attend à un EBIT récurrent annuel  entre 315 millions et 335 millions d'euros.

Autre bonne nouvelle pour les actionnaires d'Umicore, le Conseil d'Administration d'Umicore a décidé de modifier sa politique en matière de dividende afin d'intégrer le paiement d'un dividende intérimaire qui correspondra chaque année à la moitié du dividende payé au titre de l'exercice précédent. Par conséquent, un acompte sur le dividende de 0,325 euro sera payé en octobre 2010.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés