Moody's dégrade la note de Nyrstar

©nyrstar

L'agence de notation a abaissé la note de Nyrstar à Ca-PD/LD. Le spécialiste du zinc, bientôt entièrement contrôlé par Trafigura, doit obtenir l'approbation de ses créanciers pour restructurer sa dette et tenter de poursuivre ses activités.

L'agence de notation financière Moody's a dégradé sa notation de probabilité de défaut (PDR) de Nyrstar de Caa3-PD à Ca-PD/LD. La PDR est une opinion au niveau d'une famille d'entreprises sur la probabilité relative qu'une entité au sein de celle-ci fasse défaut sur un ou plusieurs de ses titres de créance.

Parallèlement, Moody's a confirmé la notation de la famille d'entreprises de Nyrstar (CFR) à Caa3 ainsi que la notation Ca des billets de premier rang non garantis émis par sa filiale garantie Nyrstar Netherlands B.V. Les perspectives restent négatives.

La société cherche actuellement à obtenir l'approbation des actionnaires et de diverses autres parties prenantes pour une restructuration consensuelle nécessaire pour que Nyrstar puisse poursuivre ses activités.

Le déclassement du PDR de Caa3-PD à Ca-PD/LD reflète le fait que Nyrstar n'a pas payé les intérêts sur ses billets de premier rang non garantis émis par Nyrstar Netherlands B.V., même après l'expiration du délai de grâce de 30 jours le 15 avril. Il s'agit d'un cas de défaut selon la définition de Moody's.

De plus, la probabilité que la résolution de ce défaut entraîne un autre défaut au cours des 12 à 18 prochains mois demeure très élevée. La société cherche actuellement à obtenir l'approbation des créanciers et de diverses autres parties prenantes pour une restructuration consensuelle (dite convention de blocage) nécessaire pour que Nyrstar puisse poursuivre ses activités.

Cet accord entraînera toutefois une perte significative pour les actionnaires actuels, que Moody's est susceptible de considérer comme un défaut.

Cet accord entraînera toutefois une perte significative pour les actionnaires actuels, que Moody's est susceptible de considérer comme un défaut. Si l'accord n'est pas conclu, Nyrstar pourrait devenir insolvable.

  • La confirmation du CFR à Caa3, avec une perspective négative, reflète les incertitudes quant à l'évolution future des activités de Nyrstar et de sa structure du capital au cours des 12 à 18 prochains mois, avec des options allant du dépôt de bilan à une restructuration consensuelle qui comprendrait une perte pour les actionnaires, mais également une réduction significative du fardeau de la dette.
  • La confirmation de la notation Ca des billets émis par Nyrstar Netherlands B.V. reflète également cette incertitude. Si la convention de blocage est exécutée comme prévu, Moody's estime que les actionnaires subiront une perte d'environ 40 % selon la valeur nominale. Cette estimation repose sur un calcul très simplifié comparant la valeur nominale totale des deux billets notés et du convertible non noté avec la valeur des instruments que la nouvelle entité - qui reprendra les opérations et qui sera essentiellement détenue par Trafigura - devra en contrepartie de la décharge des billets existants.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect