epinglé

Nyrstar, à vendre ou à acheter?

©Nyrstar

Un niveau de dette "sous-évalué" ou des inquiétudes "exagérées" à cause d'"idées fausses" pour Nyrstar?

Les marchés financiers, ce n’est pas qu’une affaire de chiffres. Investir en Bourse demande également d’y mettre ses tripes, de croire dans un ou plusieurs projets. Car on peut constater la même situation et en tirer une interprétation différente.

Un niveau de dette "sous-évalué" ou des inquiétudes "exagérées" à cause d’"idées fausses"?

Prenez Nyrstar. Depuis plusieurs semaines, investisseurs et analystes s’inquiètent de son état de santé financière. Sa perte nette a bondi de 133% au premier semestre, à 49 millions d’euros, et sa dette totale a atteint 1,5 milliard d’euros au 30 juin 2018. Voire plus si l’on en croit un rapport d’ABN Amro publié mercredi, dans lequel la banque maintient sa note à "vendre" et divise par quatre son objectif de cours.

"Les préoccupations concernant le bilan sont exagérées", rétorque le lendemain Goldman Sachs en évoquant "certaines idées fausses sur les prépaiements des métaux". La banque d’affaires réitère au passage sa recommandation d’"acheter" la valeur.

Alors qui croire? Faut-il acheter ou vendre l’action Nyrstar? Chacun se fera sa propre opinion. De son côté, le marché a beaucoup hésité, le cours évoluant tantôt en hausse tantôt en baisse, avant de prendre parti: Nyrstar a grimpé de 0,27% à 4,48 euros ce jeudi.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content