Nyrstar a vendu trois mines en trois mois

Le site de Contonga au Pérou. ©nyrstar

Alors qu'il relance son activité minière en Amérique du Nord, Nyrstar vient de vendre une troisième mine dans le sud du continent.

Nyrstar a annoncé ce vendredi avoir bouclé avec succès la vente de sa mine Contonga située au Pérou à une filiale du géant des matières premières Glencore. La montant total de la transaction atteint 21 millions de dollars en cash.

En l’espace de deux mois et demi, c’est la troisième mine que le numéro un mondial du zinc vend de façon ferme et définitive.

Début juillet, c’est la mine Coricancha également située au Pérou qui a été cédée pour un montant symbolique de 0,1 million de dollars. Cette transaction comportait toutefois une clause prévoyant un gain possible d’un maximum de 10 millions de dollars.

Avant cela, en juin, Nyrstar a vendu sa mine mexicaine de Campo Morado au Canadien Telson Resources pour 20 millions de dollars.

Relance en Amérique du Nord

Lors de la publication des résultats semestriels, Hilma Rode, le CEO de Nyrstar a précisé qu’il était ouvert pour vendre d'autres mines si les offres étaient correctes.

Depuis la reprise des prix du zinc, le groupe belge a décidé de relancer et d’optimiser son activité minière aux Etats-Unis. Il en a fait une de ses priorités stratégiques. Les mines "Middle Tennessee" ont redémarré et le conseil d’administration a donné son accord pour qu’il en soit de même avec Myra Falls. Nyrstar compte investir 70 millions d’euros pour le redémarrage de ses mines en 2017-2018.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés