Nyrstar estime être dans son droit en Australie

Le site de Port Pirie en Australie. ©nyrstar

Contrairement à ce qu'affirment les autorités locales, Nyrstar estime n'avoir violé aucun accord en décidant de postposer le remboursement d'un emprunt destiné à la modernisation de son site de Port Pirie.

Nous vous l’annoncions hier: le torchon brûle entre le gouvernement régional d’Australie du Sud et Nyrstar . Le premier estime que le second doit commencer le remboursement d’un emprunt de 291 millions de dollars australiens accordé dans le cadre du redéploiement du site de Port Pirie. Ce que le leader mondial du zinc n’a pas l’intention de faire. Il a décidé de postposer le début des remboursements de 18 mois. Les autorités régionales australiennes qui ont garanti cet emprunt ne l’entendent pas de cette oreille et menacent le groupe belge de poursuites.

Dans un communiqué publié hier soir, Nyrstar affirme qu’il a le pouvoir de postposer le début des remboursements dans la mesure où l’emprunt était lié à l’avancée du projet et qu’il est structuré comme un financement équivalant à des actions. Le projet de Port Pirie a été retardé de 18 mois et il a fait l’objet de surcoûts significatifs qui ont été entièrement financés par le groupe, explique Nyrstar. "Le retard dans la mise en route a eu des conséquences sur la génération de cash-flow par rapport au calendrier envisagé lorsque les arrangements financiers ont été conclus en 2014, explique le groupe coté sur Euronext Bruxelles. Et donc, Nyrstar a décidé de retarder les remboursements."

Il affirme n’avoir violé aucun accord en agissant de la sorte. Cela a été fait en respectant totalement les obligations contractuelles relatives aux accords financiers, assure-t-il.

Le site de fonderie de Port Pirie emploie directement 700 personnes. Nyrstar a investi 660 millions de dollars australiens dans ce projet depuis 2014. D’après ses dernières prévisions, il doit générer un Ebitda de 40 millions d’euros au second semestre 2018, de 100 millions en 2019 et de 130 millions en 2020.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content