Nyrstar reporte encore la publication de ses semestriels

Nyrstar espère pouvoir publier, sur son site, ses comptes consolidés "au plus tard le vendredi 13 décembre 2019." ©Hollandse Hoogte / Merlin Daleman

Attendue déjà fin juillet, la publication des résultats de Nyrstar est une nouvelle fois reportée. Cette fois, il est question de la mi-décembre. Les premiers résultats non consolidés font toutefois état d'une perte quadruplée.

On attendait la publication, ce vendredi matin, des résultats semestriels consolidés de Nyrstar . On devra tout au plus se contenter des chiffres principaux. Et pour cause, dans un communiqué, le spécialiste du zinc annonce que, compte tenu de "problèmes techniques", il est dans l'impossibilité de publier ses comptes consolidés du 1er semestre.

"La société fait tout son possible pour clôturer ses comptes consolidés le plus rapidement possible. Elle espère pouvoir les publier sur son site au plus tard le vendredi 13 décembre 2019."

Pas le premier report

Rappelons que la publication des résultats du premier semestre était prévue pour la fin du mois de juillet. Mi-juillet, la société avait déjà annoncé un premier report à la fin septembre. Désormais, ce sera donc au plus tôt pour la mi-décembre. Rappelons que le groupe est en pleine application de son plan de sauvetage par son actionnaire Trafigura.

La communication des comptes annuels 2018 avait aussi été problématique. Les actionnaires n'avaient en effet pas pu les valider en assemblée générale, car les chiffres n'avaient pas été audités. 

Côté chiffres, l'année 2018 s'était clôturée sur une perte de 650 millions d'euros. 

Lourde perte semestrielle

Le groupe publie toutefois certains chiffres de son activité.

→ Les revenus pour les six premiers mois de l'année reculent de 18% à 1,6 milliard d'euros.
→ Le résultat opérationnel sous-jacent (Ebitda) s'affaisse de 98% à 3 millions d'euros. Ce résultat est attribué aux coûts de restructuration et aux dépenses en consultance plus élevés"
→ La perte nette s'élève à 207 millions, contre 49 millions un an auparavant.
→ La dette nette de la société progresse à près de 2 milliards d'euros (+30%).

Nyrstar rappelle aussi l'impact négatif des pannes ayant forcé l'arrêt du Port Pirie au cours du 2e trimestre et de l'absence de couverture du risque "métal" entre les mois de mars et juin, et ce alors que le prix du zinc chutait. En juillet, il estimait le coût de cette chute des prix à 31 millions d'euros

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n